Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Comment j'ai fait pour... créer ma marque de cosmétiques

le - - Economie

Comment j'ai fait pour... créer ma marque de cosmétiques
D.R. - Maurine Pelissier et Arnaud Saint-Martin, les créateurs d'Ernest Ernest.

Maurine Pelissier et Arnaud Saint-Martin ont lâché leur job confortable dans le design et l'édition pour créer Ernest Ernest. Une marque de cosmétiques naturels 100 % végétale et made in France. Maurine Pelissier revient sur la mise en œuvre, quelques jours seulement après le lancement de leurs quatre premiers produits.

« J'ai eu l'idée de départ, liée à mon intérêt personnel pour la consommation dite "green", mais Arnaud avait en lui cette envie d'entreprendre et de créer sa boîte. Nous étions tout à fait néophytes en la matière. Lui travaillait dans l'édition. Moi dans le graphisme et le design. Il a fallu tout apprendre, à commencer par lire des pages et des pages de normes. Comprendre, savoir comment se déroule la phase de production, tout ça n'a pas été simple. Ensuite, nous avons dû trouver un fabricant. Là, premiers soucis, faire face à des laboratoires exigeants face aux quantités à commander. Une problématique que nous retrouverons d'ailleurs à toutes les étapes de la fabrication, jusqu'au contenant qui nous a donné bien du mal pour trouver le flacon idéal. Une fois déniché le laboratoire à Saint-Cannat, il a fallu en trouver un autre pour réaliser les tests. Ensemble, nous avons alors défini la formulation de nos produits. Nous avions nos idées et les labos, eux, le savoir-faire pour nous orienter vers telle ou telle association. Les formules ont ensuite été vérifiées par un toxicologue. Nous n'avons pas demandé la certification bio car elle est beaucoup moins exigeante que ce que nous voulions faire, à savoir des produits bio à 80 %. Sans parler du coût que cela demande.

Phase de commercialisation

Côté financement, nous avons lancé notre projet sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. Nous avons obtenu les 5 000 € nécessaires pour apporter une certaine crédibilité à Ernest Ernest. Fort de ce premier succès, nous avons pu ensuite obtenir 19 000 € d'Initiative Marseille Métropole. Cela peut paraître peu pour le lancement d'une marque, mais grâce à nos compétences en matière de création de site, de marketing, de communication ou encore de packaging, nous avons pu économiser un poste habituellement très lourd financièrement. Cela aurait sans doute doublé, voire triplé, notre mise de départ. Nous venons donc de lancer quatre produits et nous allons nous concentrer sur la diffusion. Notre vocation est digitale, nous cherchons donc des sites orientés vers la cosmétique naturelle et l'économie durable, tout en cherchant aussi quelques points de vente physiques, sans doute des concept stores. Par la suite, nous lancerons deux autres sérums qui sont déjà prêts à être commercialisés. Si sur le papier notre aventure semble simple, croyez-moi, nous avons connu à chaque étape des moments de découragements, durant lesquels il a fallu se remotiver. Mais nous y sommes arrivés et c'est, vous vous en doutez, une belle satisfaction. Mais nous sommes aussi conscients que d'une certaine façon, le plus difficile nous attend avec la phase de commercialisation que nous démarrons. »




Alexandra Zilbermann
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer