AccueilDroit et ChiffreColette Weizman : "Nous attendons avec impatience la prise en compte de l’étalement de la dette Covid"

Interview Colette Weizman : "Nous attendons avec impatience la prise en compte de l’étalement de la dette Covid"

Lors de la présentation du baromètre des résultats des TPE-PME de la région, l’Ordre des experts-comptables Paca et sa présidente Colette Weizman ont invité les candidats aux élections régionales à réagir.
Colette Weizman : "Nous attendons avec impatience la prise en compte de l’étalement de la dette Covid"
R. Poulain - Colette Weizman, présidente du Conseil régional de l'ordre des experts-comptables Paca.

Droit et Chiffre Publié le ,

LNP : Etes-vous surprise par les bons résultats du dernier baromètre des résultats des TPE-PME de la région au 1er trimestre 2021 ?
Colette Weizman : Je ne suis pas étonnée car les signes de la relance sont là depuis quelques semaines. Après une année 2020 marquée par la crise sanitaire et économique, l'activité des TPE-PME de Provence-Alpes-Côte d'Azur est repartie à la hausse au 1er trimestre 2021. Le chiffre d'affaires a progressé de 6,6 % par rapport au 1er trimestre 2020. Certes c’est une moyenne et certains secteurs restent fortement impactés. Mais force est de constater que la politique du gouvernement prônant le "quoi qu’il en coûte" a particulièrement bien fonctionné. Les entreprises ont gardé la tête hors de l’eau, elles ont généré un peu de cash et vont se relancer.

Le problème de la dette des entreprises reste à surveiller. Nous demeurons très positifs sur ce sujet. Certaines propositions que nous avions faites au gouvernement pour la relance ont d’ores et déjà été retenues. Et nous attendons avec impatience la prise en compte de l’étalement de la dette Covid dans la prochaine loi de finances rectificative. Si cela se fait ce sera un grand pas en avant, dans l’intérêt de nos clients.

Pourquoi avoir décidé de convier les candidats aux élections régionales à réagir sur la situation des TPE-PME ?
Je tiens à rappeler en préambule que nous avons convié tous les candidats et que nous sommes apolitiques. Il ne s’agissait pas d’un débat mais d’une intervention courte de chacun pour résumer les actions de leurs programmes concernant la relance, le numérique, l’environnement ou les jeunes. Aujourd’hui les experts-comptables sont au cœur de l’économie, de l’entreprise. Nous avons voulu être au cœur des programmes des politiciens pour être en mesure d’aider les entreprises dès les premières mesures mises en place.

Quel bilan faites-vous suite à leurs prises de paroles ?
C’était une première pour moi et nous ne sommes pas habitués à ce type d’exercice. Sincèrement les discours ont manqué de profondeur, ou du moins peu d’éléments ont été dévoilés à mon goût. Les experts-comptables aiment les réponses pratico pratiques. Ainsi, si tous ont conscience de la situation, nous n’avons pas eu de réponses claires et précises pour savoir par exemple ce qu’ils feront de l’épargne collectée par les Français durant la crise. De notre côté, je vous rappelle que nous militons pour un choc de la consommation.

Dans tous les cas nous travaillerons avec la personne qui sera élue, nous avons besoin d’être proche d’elle car nous sommes proches des entrepreneurs.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?