AccueilImmobilierCogedim Provence maintient le cap tertiaire

carte Cogedim Provence maintient le cap tertiaire

Malgré la crise sanitaire, Cogedim Provence poursuit le développement de plusieurs projets tertiaires dans l'aire métropolitaine d'Aix-Marseille. Tour d'horizon avec Pascale Lespinat, directrice immobilier d'entreprise région Sud du promoteur.
Cogedim Provence maintient le cap tertiaire
Carta & Associés - Adriana, à la Porte d'Aix à Marseille, devrait être livré à la rentrée 2022.

Immobilier Publié le , par

Cogedim Provence croit en l'avenir du bureau « physique ». En dépit de la crise sanitaire qui a chamboulé le rapport au travail des cols blancs, le groupe immobilier n'a pas refermé son pipe line de projets. « Les grandes opérations ont un avenir mais au prix d'une réorganisation de leurs surfaces pour tenir compte des conséquences de la Covid-19. Cette phase de rationalisation du marché tertiaire prendra sans doute deux ou trois ans », analyse Pascale Lespinat, directrice immobilier d'entreprise région Sud de Cogedim Provence.

Si les investisseurs ont stoppé net le lancement des programmes en blanc, ceux qui bénéficient d'une précommercialisation suivent leur cours. C'est le cas du projet Adriana que porte le promoteur à la porte d'Aix, au cœur du périmètre d'Euroméditerranée. Les trois coups des travaux de cet écrin de 9 600 m2 ont été donnés début décembre, avec plus de cinq mois de retard sur le calendrier initial à cause de la fronde d'opposants qui, forts du soutien de la nouvelle municipalité, contestaient l'abattage nocturne de la dizaine d'arbres située sur l'emprise de l'opération. Après l'adoption de mesures compensatoires mêlant transplantation des 14 arbres restants sur la parcelle et création de terrasses végétalisées côté Turenne, le chantier a enfin pu démarrer. Pour le plus grand soulagement de Newton Offices, l'opérateur d'espaces de coworking, qui a acquis l'immeuble en juin 2020. « Newton occupera près des deux tiers du bâtiment », indique Pascale Lespinat. Le reste de la surface accueillera deux restaurants et une salle de sport ainsi que les nouveaux locaux de l'école d'informatique Epitech. « L'établissement a pris à bail 3 000 m2 avec un engagement de livraison pour la rentrée 2022 », ajoute la dirigeante. Une échéance extrêmement serrée qui ne tolèrera aucun nouveau retard sur le chantier...

A un jet de pierre d'Adriana, au nord du parc de la porte d'Aix, Cogedim est la manœuvre sur une autre opération mixte de 7 000 m2 dont le permis a été déposé cet automne. Le projet baptisé l'Ilot sur le Parc a été dessiné par l'architecte libanais Youssef Tohme et le paysagiste marseillais Hervé Der Sahakian. « Il mixera une crèche de 60 berceaux, un tiers lieu associatif animé par Urban Prod, une auberge de jeunesse nouvelle génération développée par le groupe Melt, un restaurant... », déroule Pascale Lespinat. Avec l'Ilot Bon Pasteur voisin, groupe d'une dizaine d'immeubles décatis dont Logirem prépare la rénovation lourde, cet Ilot sur le Parc parachèvera la requalification de cet espace siège jadis du terminal autoroutier.

L'Îlot Michelet livré cet été

Dans les quartiers sud, Cogedim poursuit la construction de l'ensemble « 132 Michelet », écrin tertiaire de 11 520 m2 conçu par les architectes Alfonso Femia et Roland Carta. « Cet immeuble qui longe le boulevard Michelet sera livré à l'été 2021 », annonce Pascale Lespinat. Ralentie par la crise sanitaire, la commercialisation des locaux a repris des couleurs : « « Nous avons signé un premier bail avec Westinghouse qui a réservé le septième étage (1 000 m2) et avons quatre négociations en cours pour des surfaces allant de 800 à 2 000 mètres carrés avec de nouvelles signatures espérées pour la fin du premier trimestre 2021 », poursuit la dirigeante. Des prospects qui résultent d'une demande endogène d'utilisateurs déjà installés dans le sud de la cité phocéenne. Des candidats prêts à payer des loyers calculés sur la base de 195 euros/m2/an HT-HC.

Au cœur du pôle d'activités d'Aix, après le succès des Carrés du Golf, programme de quatre bâtiments (11 500 m2) entièrement acquis par des investisseurs (Roche Dubar, BNP Paribas REIM France et Newton Office), Cogedim Provence lancera au premier trimestre 2021 les travaux d'un second ensemble de bureaux. Le projet baptisé « Blanc Azur » se développera sur 6.550 mètres carrés (R+3) en lieu et place d'une friche tertiaire située à l'angle des rues Berthier et Guillibert de la Lauzière. Cet écrin conçu par l'agence Battesti et associés sera livré au second semestre 2022. « C'est un bâtiment Breeam « very good » de quatre niveaux avec deux cages d'escalier et de belles terrasses. Il sera proposé à la vente ou à la location auprès d'utilisateurs en quête de 1 000 à 2 000 mètres carrés de surfaces », précise Pascale Lespinat.

Trois immeubles en Vefa cédés à Atlantique Mur Régions

Cogedim Méditerranée vient de céder en état futur d'achèvement (Vefa) trois immeubles de bureaux situés à Aix à Atlantique Mur Régions, une SCPI (Société civile de placement immobilier) gérée par Grand Ouest gestion d'actifs, filiale de la Banque populaire Grand Ouest. Cet ensemble tertiaire d'une superficie de 4 900 mètres carrés sera livré en avril 2022 et représente la première tranche d'une opération plus globale qui a pour décor une parcelle du secteur de la Pomone, nichée entre une résidence hôtelière et l'autoroute A51, dans les quartiers ouest d'Aix. Conçus par l'agence Tangram Architectes, les trois bâtiments en R+2 sont la première brique d'un programme d'ensemble de 8 700 mètres carrés baptisé Vert Pomone. Ces écrins certifiés Breeam Very Good seront loués en baux de longue durée (dix ans) au tarif de 190 euros HT HC par an (hors parking) au centre de formation Esaip et à l'agence Nahema*, filiale de l'OTAN spécialisée dans le développement de programme d'hélicoptères militaires. Une structure qui est aujourd'hui installée dans un immeuble de bureaux situé à un jet de pierre de son futur siège.

Après ces signatures qui confirment l'engouement des investisseurs et des utilisateurs pour la cité du roi René, le promoteur vient de déposer les demandes d'autorisation pour développer une seconde tranche de 3 800 mètres carrés de bureaux. Cette ultime phase en cours de commercialisation devrait être livrée à la fin de l'année 2022.

6 300 m2 en projet sur le puits Morandat

A 10 kilomètres du pôle d'activités aixois, Cogedim a déposé en novembre les demandes d'autorisation pour réaliser un programme de 6.300 mètres carrés sur le puits Morandat. « Gardanne représente une bonne alternative à Aix : ses accès sont moins embouteillés que la rocade des Milles, la gare de Simiane est toute proche et vous êtes entre Aix et Marseille... », égrène la dirigeante. L'ensemble conçu par l'agence Carta et Associés comprendra trois plots interconnectés affichant le label BDM argent. « L'éco-performance du bâtiment sera optimisée grâce au raccordement au réseau local de géothermie et à l'installation de panneaux solaires en toiture. Et il sera construit avec des matériaux biosourcés », explique Pascale Lespinat. Cible visée ? « Des grands utilisateurs désirant installer leur direction régionale ».

Enfin, à Vitrolles, le promoteur poursuit la commercialisation de l'ensemble de bureau qu'il prévoit de développer au cœur du nouveau quartier résidentiel « Nouvelle Rive » aménagé le long des rives de l'étang de Berre. « C'est un écrin de quelque 4 000 mètres carrés offrant de jolies vues sur l'étang qui bénéficiera de la proximité de l'aéroport », explique la dirigeante.

* « Nahema », acronyme de « NATO Helicopter Management Agency » - en français « Agence de gestion OTAN pour la conception, le développement, la production et la logistique de l'hélicoptère OTAN » - est une agence de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) créée en 1992 pour piloter le programme d'hélicoptère militaire NH90 (connu en France sous le nom de « Caïman ») dont le siège est à Aix.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?