AccueilEconomieCinéPlanet Salon-de-Provence entre (enfin) dans la lumière

CinéPlanet Salon-de-Provence entre (enfin) dans la lumière

Plus de trois ans après la pose de la première pierre, le multiplexe de Salon-de-Provence a été inauguré ce 22 décembre. Avec un projet légèrement modifié, porteur d’aménagements complémentaires en 2022.
CinéPlanet Salon-de-Provence entre (enfin) dans la lumière
J.-C. Barla - La façade extérieure apporte une nouvelle source de luminosité à la place Morgan à Salon.

Economie Publié le ,

Quelques dizaines de Salonais impatients ont pris part ce 22 décembre à Salon-de-Provence à l’inauguration du multiplexe qui devait initialement ouvrir en décembre 2019. Difficultés techniques, pénurie de matières premières, crise sanitaire, ont, entre autres, perturbé le calendrier et le projet, mais l’ensemble a belle allure, avec des salles aux toutes dernières technologies numériques, 3D, immersives, écran à 270°… S’il était prévu pour 12 salles, il en compte huit à l’ouverture et une neuvième annoncée pour janvier avec des sièges motorisés équipés de dispositifs sonores.

Le projet, d’un montant de 10 millions d’euros, a été remodelé pour s’adapter à la situation économique actuelle.

« Nous sommes sur un métier sensible, soumis désormais à la forte concurrence des plateformes TV, explique le propriétaire, Philippe Borys-Combret. Nous tablons sur une fréquentation de 300 000 à 350 000 spectateurs par an. Nous conserverons une programmation variée, du blockbuster au film d’art et essai, mais aussi des concerts, des opéras, des événements, comme nous l’avions sur nos cinémas historiques, les Arcades et le Club. Nous travaillons avec le Centre national du cinéma à une offre de carte illimitée, que nous espérons pour le printemps 2022. Nous sommes convaincus que le cinéma reste un lieu privilégié où les gens ont envie de se retrouver, de vivre des émotions. »

Des espaces à l’origine destinés à abriter des salles devraient connaître une nouvelle vocation : « Nous étudions l’opportunité d’aménager un café-restaurant dans l’un, un espace de jeux virtuels dans l’autre, poursuit-il. Nous déciderons dans les prochaines semaines. » Le parking de 150 places prévu au 2e étage et sur le toit de l’édifice entrera en service après les fêtes. Il sera prioritairement réservé à la fréquentation du cinéma, mais pourra être accessible, à un tarif plus élevé, à la population.

Salon-de-Provence consolide son tissu commercial

Attractivité démultipliée

Nicolas Isnard, le maire de Salon-de-Provence, salue la volonté de Philippe Borys-Combret d’avoir investi dans le centre-ville, le multiplexe étant situé sur la place Morgan, près des restaurants ou de l’ensemble commercial hébergeant la Fnac, Carrefour Market ou le bowling. « Je vois beaucoup de symboles derrière cet équipement, indique-t-il. Des investisseurs acceptent d’engager leur argent et leur espérance dans la dynamique générée sur Salon et sur un art de vivre ensemble en cœur de ville, au lieu d’aller s’installer en périphérie, dans un champ… Bocage, Columbus Café, Sport 2000 avec un deuxième magasin dans un emplacement laissé libre par Chaussea, et d’autres ont fait le même choix, contribuant à faire de Salon un centre commercial à ciel ouvert. C’est la preuve qu’ils croient tous dans les perspectives de développement de notre commune. »

Salon-de-Provence : une attractivité complexe à gérer

Le devenir des deux emplacements des Arcades et du Club - qui ont définitivement fermé leurs portes pour laisser la place au CinePlanet - n’est pas encore dessiné. « Nous planchons sur des projets », glisse simplement Philippe Borys-Combret.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?