AccueilImmobilierChâteaurenard : la Semmaris va esquisser le programme du nouveau MIN

Châteaurenard : la Semmaris va esquisser le programme du nouveau MIN

La SPL Grand Marché de Provence a confié à la Semmaris le soin de définir le programme de redéploiement du nouveau MIN de Châteaurenard.
Châteaurenard : la Semmaris va esquisser le programme du nouveau MIN
Google Street View - L'ambition de ce nouveau « MIN de Provence » est de structurer la filière agro-alimentaire locale autour de filières bios avec une distribution en circuits courts.

Immobilier Publié le ,

La société publique locale (SPL) Grand Marché de Provence a confié à la Semmaris, société d'économie mixte gestionnaire du marché de Rungis, la mission d'élaboration du programme de redéploiement du marché d'intérêt national (MIN) de Châteaurenard (15 500 habitants), dans le nord des Bouches-du-Rhône. Epaulée par la société Oriel AMO (Miramas), bureau d'études spécialisé dans la construction durable, la Semmaris va plancher sur le projet de relocalisation du principal marché de gros du quart sud-est du pays.

L'ambition de ce nouveau « MIN de Provence » ? Structurer la filière agro-alimentaire locale autour de filières bios avec une distribution en circuits courts. Le MIN sera implanté sur une cinquantaine d'hectares en périphérie de la commune, entre les deux principales zones d'activités existantes (Les Iscles et les Grands Vignes). Flanqué d'une plateforme logistique et d'un pôle de transformation industrielle des fruits et légumes (11 ha), le nouveau marché devrait occuper un périmètre de 35 hectares enserré dans une grande ceinture verte (14 ha). L'ensemble devrait engendrer la création de 1 600 emplois, directs, dont 900 nouveaux. L'agglomération Terre de Provence (13 communes) qui porte le projet estime que ce dernier devrait permettre de tripler le chiffre d'affaires du MIN, qui est aujourd'hui de 250 millions d'euros.

Un investissement de 100 M€

La Semmaris et Oriel AMO auront un an pour définir le programme. Simultanément, la SPL Grand Marché de Provence bouclera la maîtrise foncière du site. Une fois ces préalables réalisés, les travaux devraient démarrer fin 2020 /début 2021 en vue d'une mise en service du nouveau MIN fin 2023.

Dans une première phase, il s'agira de réaliser un immeuble de bureaux et des entrepôts (12 000 m2 de surface de plancher au total), une opération qui représente un investissement d'environ 57 millions d'euros. Au total, le devis se monte à près de 100 millions d'euros, une dépense prise en charge par les collectivités (conseil départemental des Bouches-du-Rhône et Région Provence-Alpes-Côte d'Azur à hauteur de 48 M€), le solde se partageant entre l'Etat et les investisseurs privés.

Un MIN aujourd'hui en déclin

Créé en 1959, le MIN de Châteaurenard voit son développement bridé par son positionnement dans le centre-ville. Le marché dispose aujourd'hui de la plus faible emprise au sol de tous les MIN de France et manque cruellement d'équipements et de services adaptés au fonctionnement d'un marché de gros moderne : le MIN ne dispose pas d'un carreau couvert, ni de lieux de stockage froid de grande dimension et il ne propose pas de service de transformation des produits... Conséquence : sa fréquentation chute depuis vingt ans : - 66%. Une érosion qu'il compte enrayer avec l'aménagement d'un nouvel espace.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?