AccueilEconomieCharlotte Desrosiers-Natral : pourquoi pas elle ?

Charlotte Desrosiers-Natral : pourquoi pas elle ?

En 2019, Charlotte Desrosiers-Natral décide de changer de vie. De cette expérience, elle en tire un podcast, « Pourquoi pas moi » et un livre, « Et si je changeais de métier ? ». Et a déjà bien d'autres projets.
Charlotte Desrosiers-Natral : pourquoi pas elle ?
H. Bresciani - Charlotte Desrosiers-Natral a publié en avril 2021 son livre livre « Et si je changeais de métier ? ».

Economie Publié le ,

Une vie professionnelle bien remplie, des responsabilités, un salaire conséquent… Charlotte Desrosiers-Natral semblait avoir tout pour être heureuse. Et pourtant, un jour, tout s’effondre. « C’est mon corps qui m’a lâchée, raconte-t-elle. J’étais en plein burn out, perdue, dans le déni et je n’osais pas me l’avouer. Trop de travail. Aucune embellie. Puis, un soir, devant un feu de bois, j’ai enfin écouté la petite voix en moi et décidé de tout changer. »

Nous sommes en 2019. Charlotte vit à Paris avec son mari et ses deux enfants. Elle décide de se prendre en main, de changer de métier - et déjà d’arrêter celui qu’elle exerce - et de retourner vivre à Marseille. Forte de son expérience, elle invite aujourd’hui celles et ceux qui souhaiteraient changer à écouter eux aussi « la petite voix » en leur proposant un podcast « Pourquoi pas moi », un livre « Et si je changeais de métier ? » paru le 16 avril 2021 aux éditions Mango, des conférences, un compte Instagram, une newsletter…

Ecouter sa voix 

« Mon livre, qui n’est pas une apologie de la reconversion, tient-elle à préciser, s’appuie tout d’abord sur les témoignages exclusifs de femmes d’exception qui ont justement écouté "la petite voix" ». L’une d’elles a quitté, à plus de 50 ans, un poste dans le marketing pour passer un CAP de maroquinerie et créer sa propre marque dans le luxe. L’autre, attachée de presse, fait désormais partie de la police scientifique.

La création du podcast « Pourquoi pas moi » découle de la même envie d’aider et si les réussites y ont leur place, les peurs, les doutes, les événements de la vie ne sont pas oubliés. « Les coulisses disent mon propre chemin de vie, mes recherches des techniques et des cultures ancestrales ayant fait leurs preuves dans différentes civilisations. J’ai aussi créé un bilan de compétences en mars dernier avec l’idée de reconstituer une sorte de puzzle des choses que l’on apporte, des talents que l’on possède, de ce pour quoi on est vraiment fait… »

Bilan de compétences

Et si l’on veut écouter « la petite voix », on réalise enfin ce que l’on voulait être. Tel Olivier qui, enfant, rêvait de devenir jardinier. Il sera banquier. Mais aujourd’hui, son rêve l’a rejoint. Il est producteur d’huile d’olive. Et c’est en pensant aux enfants, aux vocations que l’on contrarie, aux métiers que l’on juge peu gratifiants… que Charlotte Desrosiers-Natral crée « Les cahiers de la petite voix » où noter souhaits, savoir-faire et aspirations.

Et Charlotte Desrosiers-Natral pense déjà à la rentrée, aux thématiques futures de la newsletter et à commercialiser de façon plus importante son bilan de compétences qui lui assure des retours de plus en plus nombreux. Et ensuite ? « Je créerai forcément d’autres programmes », nous confie avec enthousiasme cette trentenaire pleine d’allant.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?