Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Chantiers en vue chez ArcelorMittal à Fos-sur-Mer

le - - Economie

Chantiers en vue chez ArcelorMittal à Fos-sur-Mer
ArcelorMittal - Premier dossier de ce programme : le secteur de l'agglomération.

Le sidérurgiste veut investir 100 millions d'euros en cinq ans pour améliorer son empreinte environnementale. Il commence dès 2020.

Lors de l'Usine Extraordinaire, à Marseille (14-16 novembre), ArcelorMittal avait martelé combien le site de Fos-sur-Mer avait besoin de compétences et de jeunes gens qualifiés pour son avenir. L'entreprise vient d'annoncer que ses projets vont profiter à l'économie du territoire bien au-delà de son propre périmètre : elle prévoit d'investir 100 millions d'euros d'ici à 2023 en faveur de l'environnement et de la qualité de l'air, un sujet très sensible aux yeux de ses riverains.

Parmi les premières annonces de ce programme : le secteur de l'agglomération où se prépare et se cuit le mélange à base de minerai de fer qui précède le passage en hauts fourneaux. L'opération génère des poussières qu'ArcelorMittal veut à terme réduire à néant, en les collectant pour les recycler dans le processus. L'implantation de ce système de filtration va représenter un investissement de 20 millions d'euros en vue d'une mise en service courant 2021. Il va contribuer à la pérennisation des installations dans un contexte d'évolution constante des normes environnementales, le groupe promettant « de réduire de 40 % les émissions de poussières dans le secteur concerné par l'investissement et de 15 % à l'échelle du site de Fos-sur-Mer ». Sur les deux cheminées du dépoussiérage secondaire de l'agglomération, l'émission doit chuter en-dessous de 10 mg/m3 d'air rejeté pour une norme actuellement fixée à 30 mg/m3.

Equipement volumineux

« Cet investissement en complète plusieurs déjà réalisés dans ce secteur de production », assure le directeur d'ArcelorMittal Méditerranée, Bruno Ribo, en rappelant que ces cinq dernières années, 100 millions d'euros ont été dépensés dans des équipements à vocation d'amélioration de l'empreinte environnementale. A titre d'illustration de l'ampleur de ce système de filtration, l'entreprise délivre quelques chiffres : 3 MW de puissance du moteur, 4,60 mètres pour le diamètre de la conduite principale de l'installation, 20 000 m2 de surface du filtre et 1 000 tonnes de poids en acier.

Un aménagement vecteur de cotraitance à venir pour un complexe qui mobilise déjà 1 500 personnes de sociétés partenaires extérieures. Il permettra également à l'entreprise de valoriser ses efforts le 12 décembre à Martigues, lors de la présentation du plan d'action issu de la concertation « Réponses » menée sur le pourtour de l'étang de Berre et le golfe de Fos afin d'instaurer de nouveaux équilibres entre développement économique, environnement et santé des populations.

En 2018, ArcelorMittal a produit en France 11 millions de tonnes d'acier liquide. ArcelorMittal Méditerranée repose sur deux sites, Fos-sur-Mer, dans la production de près de 200 nuances d'acier avec 2 500 salariés, et Saint-Chély-d'Apcher avec 200 salariés investis dans la fabrication d'aciers électriques haut de gamme.




J.-C. Barla
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer