AccueilEconomieCES de Las Vegas : Cearitis dans les starting-blocks

CES de Las Vegas : Cearitis dans les starting-blocks

Quinze entreprises provençales, sélectionnées par la Région, feront le déplacement du 5 au 8 janvier 2022 au CES de Las Vegas, le plus grand salon mondial du digital. Ce sera une première pour Cearitis, une jeune start-up aixoise.
CES de Las Vegas : Cearitis dans les starting-blocks
J.-P. Enaut - Solena Canale Parola et Marion Canale, fondatrices de Cearitis.

Economie Publié le ,

Pour Cearitis, c'est une grande première ! La jeune start-up aixoise, créée par Marion Canale et sa cousine Solena Canale Parola, est en effet l'une des quinze entreprises sélectionnées par la Région pour faire partie de la délégation qui se rendra du 5 au 8 janvier 2022 à Las Vegas. Pour décrocher son passeport et ainsi se rendre au fameux CES (Consumer Electronics Show), la jeune pousse, l'une des six issues de la GreenTech, a ainsi été retenue par un comité de sélection, constitué par la Région et ses partenaires dont les trois Métropoles Aix-Marseille Provence, Toulon Provence Méditerranée et Nice Côte d'Azur, à l'issue d'un Appel à manifestation d'intérêt (AMI) en juin 2021. « Nous désirons vivement nous développer aux Etats-Unis auprès des agriculteurs avec notre produit qui devrait séduire le marché américain », esquisse Solena Canale Parola, responsable marketing de Cearitis.

Créée il y a deux ans sur le Technopôle de l'Arbois, après avoir été incubée à l'université de Villejuif (Val-de-Marne) où Marion Canale a fait Sup'Biotech, la start-up dispose aujourd'hui de 110 m2 de locaux avec 55 m2 de bureaux et autant pour le laboratoire. « Nous avons un environnement cleantech disposant d'un cadre de travail favorable avec un soutien dans notre projet en networking, finance et développement stratégique », souligne Solena Canale Parela. Pour l'heure, Cearitis, qui compte cinq salariés, attend beaucoup de l'expérience inédite au CES de Las Vegas pour son futur développement. Aux yeux de Marion Canale, présidente de Cearitis, l'enjeu est double. « Nous souhaitons avoir plus de visibilité sur le marché et renforcer le développement de notre entreprise au niveau de la distribution. »

Un périple exaltant

En exposant à la 54e édition du CES, Cearitis entend ainsi faire découvrir aux 170 000 professionnels présents le système de lutte de biocontrôle contre les ravageurs, composé d'un répulsif et d'un attractif pour rentabiliser les cultures.

«Nous offrons ainsi aux agriculteurs et par la suite aux jardiniers, une alternative aux insecticides pour protéger les cultures arboricoles de leurs ravageurs ou nuisibles », stipule Marion Canale.

L'objectif est, pour les deux fondatrices, de protéger intégralement la parcelle tout en ayant une empreinte environnementale nulle et en réduisant par quatre en moyenne les pertes de récolte et le temps de travail des agriculteurs. « Suite à des essais terrain très positifs, nous estimons une première commercialisation pour 2023 », avancent-elles.

Chaque année, ce sont plus de cent espèces de mouches des fruits qui ravagent les cultures fruitières dans le monde et en particulier aux Etats-Unis. Ces mouches qui pondent leurs œufs dans les fruits mûrs, empêchent leur développement et leur consommation.« Ce sont ainsi dix milliards de pertes annuelles pour le secteur arboricole. A ce jour, 25 % des ventes annuelles des agriculteurs sont perdues chaque année à cause de la dévastation », explique Solena Canale Parola. Les deux jeunes femmes dont la famille, originaire d'Italie, y possède des champs oléicoles, souhaitent s'atteler à cette culture. D'ores et déjà, trois parcelles ont été testées à Saint-Martin-de-Crau, aux Baux-de-Provence et à Fontvieille.

Comme leurs homologues, les deux responsables qui vont effectuer ce périple ont bénéficié d'un accompagnement via diverses formations afin de mettre à profit cet événement. « L'objectif est, pour vous entrepreneurs, d'être prêts à découvrir cette Mecque du geek pour accélérer votre essor », résume Didier Parakian, vice-président de la Métropole Aix-Marseille Provence.

Les quinze start-up de la délégation régionale

Nodeus Solutions, Skincasts, Kalyzée, Nanaba, Instant2gether, Agrove, Cearitis, Chargepoly, Green Systems Automotives, NepTech, Wise integration, Millionroads, IoThink Solutions, Fair Vision et MyCoach Tracker.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?