AccueilEconomieCCI Paca : le président Brun joue l'ouverture

CCI Paca : le président Brun joue l'ouverture

Maurice Brun, le nouveau président de la CCI régionale a présenté à Marseille, lors d'une AGE ses axes de travail. Il entend miser sur la proximité, la solidarité, la mutualisation de compétence et un travail en commun avec les autres chambres consulaires et acteurs économiques.
CCI Paca : le président Brun joue l'ouverture

Economie Publié le ,

C’est à Marseille, au sein du World Trade Center, que Maurice Brun, le nouveau président de la Chambre de commerce et d’industrie Paca, avait organisé sa première assemblée générale extraordinaire sous le signe du renouveau, de l’ouverture et d’une nouvelle politique, après le départ controversé du précédent président, le Niçois Dominique Estève.
« L’ensemble des CCI de Paca avons pour ambition d’initier une action guidée par la solidarité, la transparence et l’efficacité » a déclaré celui qui présidait encore récemment la CCI des Hautes-Alpes.

Jouer collectif

Et pour illustrer cette volonté de changement, le président Brun avait convié, en plus des présidents des CCI territoriales, Bernard Morel, vice-président de la Région, Jean-Luc Monteil, le président du Medef Paca, Thierry Queffelec, du Secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR), représentant la préfecture de Région, André Bendano, le président de la Chambre de métiers Paca, Claude Rossignol, président de la Chambre d’agriculture régionale, Joël Martin, président de la CGPME Paca, ou encore Gérard Bonnet, président du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser).
Autant de représentants du monde économique ou institutionnels réunis sur une même tribune comme un « pack » de rugby, pour emmener la région Paca dans une même direction. Voilà en tout cas l’ambition affichée lors des échanges avec la presse. « C’est la première fois que je suis invité à l’assemblée générale de la CCI Paca » a confirmé Joël Martin, le président de la CGPME Paca.

« Représenter le monde économique »

S’il n’est pas question de « fusionner » les chambres consulaires, l’ensemble des responsables présents a décidé de renforcer leurs liens pour « représenter le monde économique » et « faire gagner la région Paca ». « Les CCI ne doivent plus apparaître comme un problème, mais comme l’une des solutions au service du redressement de notre économie nationale » a lancé Maurice Brun dans son discours de « politique générale ».
Ces liens sont aussi à renforcer avec les autres acteurs économiques : Ceser, CGPME, Medef, Chambre de métiers, Chambre d’agriculture, etc. « Il faut avancer ensemble. » Un leitmotiv qui a été martelé tout au long de la partie ouverte à la presse de cette AG exceptionnelle.
Et le nouveau patron de la CCI de Région d’expliquer le rôle de l’institution qu’il dirige : « être à l’animation et à la coordination du réseau des CCI de Provence-Alpes-Côte d’Azur, pour être un soutien des CCI et donc du développement de nos territoires et nos entreprises ».

La méthode Brun ?

« Conforter la collégialité et le pouvoir du Bureau qui garantit une représentation équitable du territoire régional par l’implication de l’ensemble de ses CCI. »

Maurice Brun a rappelé que le réseau des CCI en Paca représente « 240.000 entreprises sur les 470.000 de Paca, 290 élus et 1.700 collaborateurs ». « Nous sommes les représentants du monde économique. Des interlocuteurs dont ont besoin les élus » a plaidé le Haut-Alpin qui veut que la CCI Paca, sous sa présidence, soit « une CCIR facilitatrice et fédératrice »...

Article complet à lire dans le numéro 9841 des Nouvelles Publications, en date du 30 avril.

Dossier de presse et discours du président :

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?