AccueilEconomieCCI Marseille Provence : les 100 premiers jours de Jean-Luc Chauvin

CCI Marseille Provence : les 100 premiers jours de Jean-Luc Chauvin

"13 engagés" la liste conduite par Jean-Luc Chauvin a remporté les élections à la Chambre de commerce et d'industrie Marseille Provence. Elle remporte 50 élus sur 66 au total.
CCI Marseille Provence : les 100 premiers jours de Jean-Luc Chauvin
D. R. - Jeran-Luc Chauvin, lors de la campagne.

Economie Publié le ,

Jean-Luc Chauvin devrait devenir le prochain président de la Chambre de commerce et d'industrie Marseille Provence, le 23 novembre prochain. "13 engagés" la liste qu'il conduisait avec le soutien de l'UPE 13* a remporté les élections. Elle obtient 4 collèges sur les 6 : commerce 2, industrie 2, services 1 et service 2. La liste "Energie PME" remporte les collèges commerce 1 et industrie 1. Mais Stéphane Soto, son chef de file n'est pas élu.

Retour sur les priorités annoncées par Jean-Luc Chauvin au moment de la campagne :

La méthode et la gouver​nance

"Nous assurerons tout d’abord la mise en place de la méthode et de la nouvelle gouvernance. Nous devons être plus présents sur le terrain en mettant rapidement en place les visites d’entreprises. Nous devons passer tout de suite de la parole aux actes.

D’emblée, il faudra aussi montrer l’exemple que l’on souhaite donner, dans la manière de travailler avec les collaborateurs et les nouveaux élus.

Enfin, l’aéroport de Marseille Provence sera le prochain à être privatisé en France. La mise en vente devrait intervenir fin 2017. Soit on laisse faire et on perd un outil, soit se mobilise. La CCI possède 25 % des parts de l’aéroport, la région, le département et la métropole 5 % chacun. Donc, on dispose de 40 % tous ensemble. On n’a que 11 % à gagner pour avoir 51 %, même si l’Etat ne vendra pas 11 % mais bien 60 %.
Donc, je compte bien mobiliser le territoire dans la cohésion. Et pour cela, j’ai l’intention de lancer une opération de crowfunding auprès des entreprises de Marseille Provence, ainsi que de celles du pays d’Arles, car c’est leur aéroport, de la CCI de Vaucluse et des citoyens. Cela doit nous permettre de disposer de l’apport de fonds pour aller chercher des fonds complémentaires.
"

Les actions prioritaires

"Nous aurons trois priorités. Tout d’abord, il faut qualifier notre territoire dans la compétition internationale. Cela nécessite d’améliorer nos transports à l’intérieur de la métropole.

Ensuite, c’était dans mon projet de mandature à la tête de l’UPE 13, il faut faire gagner des parts de marché à nos entreprises. On est aussi bon qu’ailleurs ici, et en faisant appel à nos entreprises, ça réduit l’empreinte carbone et favorise la création d’emplois. On souffre d’un déficit d’ETI (entreprises de taille intermédiaire, NDLR) : il faut donc aider nos entreprises à grandir, faire du business, se développer.

Enfin, il faut être en pôle-position sur la pratiques, en matière de gestion de l’espace urbain et d’intégration des générations Y et millenium** dans nos entreprises."

* Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône
**La génération Y regroupe les personnes nées entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990, la génération millenium, celles nées à partir des années 2000.

Eléments recueillis lors d'une interview du candidat, dans le cadre du dossier spéciale élections à la CCI, publié le 7 octobre.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?