Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

CCI Marseille Provence : Jean-Luc Chauvin veut une marque pour le territoire

le - - Economie

CCI Marseille Provence : Jean-Luc Chauvin veut une marque pour le territoire
S. PAYRAU - Jean-Luc Chauvin, président de la CCI Marseille Provence, veut accélérer en matière de marketing territorial.

A l'occasion du bilan de ses dix-huit premiers mois de mandature, le président de la CCI Marseille Provence, Jean-Luc Chauvin, a manifesté sa volonté d'agir pour « cette marque indispensable au territoire ». Un projet qui sera mis à l'ordre du jour d'un prochain Comité de gouvernance métropolitain.

« Je suis favorable à la création d'une stratégie de marketing territorial. Il faut la faire émerger, notre territoire en a besoin. Nous allons agir pour cette marque indispensable au territoire » : c'est l'annonce faite par Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce et d'industrie Marseille Provence (CCIMP) ce jeudi 5 juillet lors d'un point-presse dressant le bilan de ses dix-huit premiers mois de mandature. « Les entreprises, les collectivités, les universités, le Grand Port maritime de Marseille (GPMM), Provence Promotion le réclament car c'est plus simple de vendre un territoire avec une marque », souligne Jean-Luc Chauvin.


Lire aussi : CCI Marseille Provence : Jean-Luc Chauvin savoure son premier bilan


Au niveau du calendrier, il indique que « ce projet sera mis à l'ordre du jour d'un prochain Comité de gouvernance économique métropolitain » - l'instance qui, outre les élus de la métropole Aix-Marseille Provence, réunit la CCIMP, le Port de Marseille Fos, Aix-Marseille Université, l'UPE 13, la CPME 13, la Chambre de métiers et la Chambre d'agriculture -, en insistant sur le fait que « le plus vite sera le mieux ». L'enjeu est en effet capital pour celui qui ne cesse de plaider pour que « le territoire voit grand ».

« Nos compétiteurs, ce ne sont pas nos voisins Lyon, Toulon, Toulouse ou Montpellier, ce sont Barcelone, Rome, la Turquie », insiste Jean-Luc Chauvin.

Un pré-pacte d'actionnaires pour l'aéroport

En matière de rayonnement international, la CCIMP n'oublie pas non plus le dossier de l'aéroport, la « première porte d'entrée » du territoire par laquelle transitent chaque année 9 millions de passagers. « On a mis au point un futur pacte d'actionnaires avec tous les actionnaires locaux [le département, la région, la CCI et la mairie de Vitrolles qui possèdent ensemble 40 % de l'aéroport, NDLR] pour cet outil indispensable à l'internationalisation du territoire. On va mettre ensemble des moyens pour le développement de l'aéroport », précise Jean-Luc Chauvin.

Si le document n'est pas encore signé, il se projette d'ores et déjà dans l'opérationnel. « On a fixé l'obligation de poursuivre l'ouverture de lignes internationales, on a identifié les hubs mondiaux qui nous intéressent et on ira chercher des ouvertures de lignes à la Direction générale de l'aviation civile », promet le président de la CCIMP.




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer