AccueilFinanceBpifrance se positionne sur le marché de la microfinance

Bpifrance se positionne sur le marché de la microfinance

Bpifrance a profité des Rencontres régionales de la microfinance pour revenir sur le récent lancement de trois prêts d'honneur à destination des entrepreneurs.

Finance Publié le ,

Lors des Rencontres régionales de la microfinance, qui se sont tenues vendredi 19 février en distanciel, Christophe Roux, responsable du pôle création entrepreneuriat chez Bpifrance, a rappelé que "quand on parle de microfinance, on parle souvent de création d'entreprises. Et, en la matière, il y a un vrai dynamisme en Provence-Alpes-Côte d'Azur, avec un ratio de 165 créateurs pour 10 000 habitants, contre 120 au niveau national". Il constate cependant une tendance qu'il convient de surveiller de près : "Depuis plusieurs années, il y a de plus en plus d'entreprises individuelles. Or, on aimerait que les entrepreneurs penchent plutôt pour le statut de société. Ils ne peuvent pas porter eux-mêmes le risque."

Pour Bpifrance, il convient donc "de donner plus d'ambition aux créateurs d'entreprise et plus de financement". La banque vient notamment de lancer trois prêts d'honneur : un prêt d'honneur solidaire, dont les dossiers seront instruits par l'Adie, France Active et Initiative France ; un prêt d'honneur création, dont les dossiers sont instruits par Initiative France et le Réseau Entreprendre ; et un prêt d'honneur renfort, dont le montant peut aller jusqu'à 30 000 euros. Ce dernier, destiné aux entreprises de moins de cinq ans ayant déjà été accompagnées et financées par une plateforme Initiative, vise à renforcer les fonds propres des structures touchées par la crise de la Covid-19. "En Paca, nous arrivons à proposer 20 millions d'euros", souligne Christophe Roux.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?