AccueilEconomieBoulangerie Florène : une entreprise familiale qui gagne !

Artisan Boulangerie Florène : une entreprise familiale qui gagne !

Cet établissement situé à la Mède propose de la boulangerie classique, du snacking mais aussi des gâteaux. La patronne des lieux vient de remporter un concours sur le thème du chocolat.
Boulangerie Florène : une entreprise familiale qui gagne !

Economie Publié le ,

Christine Bouscada est à la tête de la boulangerie Florène, « un joli terme qui reprend une partie du prénom de mes deux filles - Floriane et Charlène - et qui ressemble au mot farine », explique-t-elle. Cette artisane, qui a repris l'affaire familiale en novembre 1986, travaille avec son mari et une vendeuse. « Parfois ma mère vient nous tenir compagnie et voir comment l'entreprise, créée en 1956, a évolué. »

La boulangerie de Christine Bouscada est basée à la Mède, dans la commune de Châteauneuf-les-Martigues. Un lieu fréquenté par les habitants des alentours, mais aussi par les visiteurs et travailleurs de la zone industrielle située à deux pas. Conséquences : en plus de la boulangerie classique, les clients peuvent prendre un café et déguster des sandwichs et autres mets à la carte de l'activité snacking.

Lauréate de la Route de l'emploi

Particulièrement active et passionnée, Christine Bouscada a répondu présente lorsqu'on lui a proposé de participer à la Route de l'emploi 2021. Cet événement - qui s'est tenu à Châteauneuf-les-Martigues le 18 février - a pour but de faire découvrir les filières métiers et leur potentiel aux jeunes de la commune. Une troisième édition organisée par la Chambre de métiers et de l'artisanat de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (CMAR Paca), avec le concours du conseil départemental des Bouches-du-Rhône et la Ville de Châteauneuf-les-Martigues.

Christine Bouscada est arrivée première dans sa catégorie. « L'objectif était de réaliser un dessert au chocolat sans fruits à coque », précise-t-elle. Elle a ainsi proposé un brownie avec sur le dessus une crème montée au chocolat blanc sur laquelle reposaient délicatement une tuile et une framboise. « Je me suis adaptée aux goûts des collégiens en leur proposant quelque chose de simple avec une touche d'originalité. » Non seulement, elle est fière de cette première place mais en plus, cela lui apporte une certaine notoriété. Et en ces temps de crise sanitaire, tout est bon à prendre.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?