AccueilEconomieBiotech Dental prend une pointe d'accent américain

Biotech Dental prend une pointe d'accent américain

Par son acquisition d'IDS aux Etats-Unis, le spécialiste des implants dentaires pose le pied sur le territoire dont il rêvait pour accélérer sa croissance. Mais ce n'est pas le seul de ses projets.
Biotech Dental prend une pointe d'accent américain
J.-C. Barla - La fabrication d'aligneurs dentaires invisibles sera à l'avenir réalisée sur une nouvelle usine à Salon.

Economie Publié le ,

« Les Etats-Unis représentent à eux seuls la moitié du marché mondial des implants dentaires. On va leur apporter notre "french touch". En juillet 2021, nous devrions avoir obtenu auprès de la Food & Drug Administration les certifications nécessaires pour tous nos produits afin d'entamer leur déploiement complet sur le pays », explique Philippe Veran, le président de Biotech Dental. Le groupe de Salon-de-Provence, spécialiste des implants dentaires, aligneurs orthodontiques, scanners intra-oraux et logiciels de planification des traitements, a en effet officialisé l'acquisition d'IDS (Integrated Dental Systems) sur laquelle il planchait depuis l'an dernier.

Ce fournisseur indépendant d'implants dentaires s'appuie, entre autres, en Amérique du Nord sur un portefeuille très varié de produits et services ainsi qu'un réseau de 2 500 représentants de distributeurs de matériel dentaire. « Nous intégrons une machine pleinement rodée à nos métiers tout en lui apportant une gamme nouvelle. La crise sanitaire pénalisant les possibilités de déplacements, nous allons former à distance les personnels concernés. C'est une véritable alternative que nous introduisons aux Etats-Unis avec des atouts similaires aux multinationales américaines. »

Fondements financiers solides

Bien que ses clients, cabinets et praticiens, aient dû affronter une fermeture de deux mois, Biotech Dental a réussi à maintenir son activité en 2020 en redoublant d'efforts. Le chiffre d'affaires, mis « à la sauce américaine », a atteint 85 millions de dollars (soit plus de 70 millions d'euros). Un exercice stable inhabituel pour une entreprise qui a grandi en moyenne de 18 % par an ces cinq dernières années. Avec IDS, elle entend retrouver son rythme, puisqu'elle annonce un objectif de 103 millions de dollars cette année (85 millions d'euros). L'effectif, lui, a continué de s'étoffer, à 670 personnes aujourd'hui. A l'automne 2020, la PME savoyarde Axe Ortho est entrée dans son giron orthodontique.

Et le groupe a débuté 2021 en bouclant un emprunt obligataire de 20 millions d'euros auprès d'Artemid, un fonds français spécialisé dans le financement des ETI. L'opération permet à Biotech Dental d'affirmer qu'il dispose « de 100 millions d'euros de capitaux permanents dont 80 millions d'euros de fonds propres ». Pour son président, ce socle financier consolide les ambitions de développements futurs. « Pour l'instant, nous allons digérer IDS, mais nous restons attentifs aux éventuelles opportunités. »

Une ambition pour Salon

Cette expansion internationale n'empêche pas la société de conforter son implantation salonaise. « Nous tenons l'objectif de 2022 pour la construction d'une nouvelle usine à Salon, dans la zone de la Crau, pour y fabriquer nos aligneurs invisibles, actuellement sur 500 m2 en zone de Gandonne. Nous finalisons les plans en vue du dépôt de permis de construire. » L'investissement est estimé à une dizaine de millions d'euros.

Un autre projet est en cours de réflexion, destiné à tirer les leçons de cette crise sanitaire dans l'organisation, demain, des équilibres de vie, de travail et de loisirs. Philippe Veran a mobilisé un architecte pour en esquisser les contours. Et c'est à Salon qu'il entend le concrétiser. « Par son cadre de vie, sa situation géographique, le pays salonais a un vrai potentiel pour répondre au changement profond de mentalités qui se révèlent », indique celui qui est aussi adjoint (« sans indemnité » précise-t-il) aux affaires économiques du maire de Salon, Nicolas Isnard.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?