AccueilEconomieBientôt une boutique pour La Madeleine de Marseille

Bientôt une boutique pour La Madeleine de Marseille

Nicolas Voog s’est lancé il y a moins d’un an dans la fabrication de sa madeleine, cette pâtisserie très française. Face au succès de son mono produit, il ouvrira d’ici deux mois une boutique La Madeleine de Marseille, du côté du Palais Lonchamp.
Ce qui était au départ une idée de reconversion pour Nicolas Voog est devenue en quelques mois un franc succès, puisque La Madeleine de Marseille se retrouve déjà sur les tables des restaurateurs.
D. R. - Ce qui était au départ une idée de reconversion pour Nicolas Voog est devenue en quelques mois un franc succès, puisque La Madeleine de Marseille se retrouve déjà sur les tables des restaurateurs.

Economie Publié le ,

Avant de devenir pâtissier, Nicolas Voog a eu deux autres métiers. Cet ancien directeur commercial dans le secteur bancaire, a ensuite tenu durant dix ans sa société de location de scooter et moto pour les entreprises. Il y a moins d’un an, il arrête tout et réfléchit à la suite de sa carrière professionnelle. « J’ai toujours aimé pâtisser. Tout petit, je faisais déjà des meringues pour ma grand-mère ! J’ai donc voulu allier travail et plaisir en me lançant dans la réalisation de ma propre recette », explique le néo-pâtissier. Il lui a fallu des dizaines de tests pour obtenir une madeleine ultra moelleuse. Avant de lancer la commercialisation, il l’a fait goûter à l’aveugle, sans dire que c’était lui qui l’avait réalisée, « pour avoir un retour neutre ». Le succès est là et il se lance donc dans la commercialisation en ligne.

Marseille : la chocolaterie Anne-Lise Signouret a ouvert à Endoume

Un vrai succès

En six mois, La Madeleine de Marseille a su fidéliser le particulier, comme l’entreprise. Il travaille déjà avec des hôtels et des restaurateurs, pour lesquels il a développé un mini format, baptisé La Mado. Nicolas Voog reçoit déjà aussi des commandes de cadeaux d’entreprise pour la fin de l’année. Sa version classique se décline quant à elle en plusieurs parfums : citron, chocolat, fleur d’oranger, cannelle, anis et pistache. L’idée d’ouvrir une boutique s’est imposée il y a quelques semaines, face aux nombreuses commandes. « J’en fabrique entre 200 et un millier par jour ». Il a trouvé récemment sa future boutique, du côté du Palais Longchamp, dans le 4e arrondissement de Marseille.

« Ce sera une nouvelle étape dans mon développement. Je vais devoir me structurer et déléguer, car pour l’instant, je fabrique, je livre, je prends les commandes et une fois que la boutique sera ouverte, je ne pourrai plus tout faire ».

Sa boutique aura un laboratoire vitré, ce qui permettra à sa clientèle de suivre la fabrication de La Madeleine de Marseille. Ce qu’elle a de plus que les autres ? « A vous de goûter ! Vous verrez bien », plaisante Nicolas Voog. « Ce qui est certain, c’est que comme pour une baguette, il y a la recette de base et mille baguettes différentes ! ». La sienne est en tous cas très aboutie et plaît à coup sûr.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

Journal du 06 janvier 2023

Journal du06 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?