AccueilFinanceBebel, la marque marseillaise de puériculture, voit à l’international

Bebel, la marque marseillaise de puériculture, voit à l’international

Bebel, boutique en ligne d’accessoires pour bébés et parents, lève 300 000 euros via la plateforme de financement participatif Tudigo. L’objectif est de faire rayonner cette marque marseillaise à l’échelle européenne.
La marque marseillaise Bebel cherche à lever 300 000 euros pour accélérer son développement.
D.R. - La marque marseillaise Bebel cherche à lever 300 000 euros pour accélérer son développement.

Finance Publié le ,

« Nous soutenir, c’est s'engager pour la production française mais aussi soutenir l’entrepreneuriat des femmes », promet Sarah Keramidas, co-fondatrice de Bebel avec Clara Keras et Charlotte Daumas. La marque marseillaise d’accessoires pour bébés et parents a lancé une levée de fonds de 300 000 € sur la plateforme Tudigo. A ce jour, plus de 90 000 euros ont déjà été récoltés.

Ce financement doit permettre à l’entreprise créée en 2017 d’accélérer sa croissance. Pour ce faire, elle mise sur différents leviers : renforcer l’équipe marseillaise qui, outre les trois entrepreneures, compte une alternante ; développer le numérique à travers la collaboration avec une agence de communication ; accroître le BtoB, sachant qu’actuellement l’activité de Bebel se fait à 70 % en ligne et 30 % via des revendeurs ; ou encore proposer de nouveaux produits.

Se développer au Portugal, en Espagne, en Italie et en Allemagne

Aujourd’hui, la marque compte plus de 150 références (trousses de toilette, layettes…) et des dizaines de milliers de produits. Déjà commercialisée en Belgique et en Suisse, Bebel compte également « aller titiller les pays limitrophes », précise Clara Keras. L’enseigne a pour objectif de se développer au Portugal, en Espagne, en Italie et en Allemagne où « les coûts d’expédition sont moins chers ».

Depuis son lancement, Bebel est attachée à une production écoresponsable. La première collection a été développée par un atelier français. L’année d’après, la marque s’est rapprochée d’un ESAT dans le 10e arrondissement de Marseille qui développe des petits produits comme des langes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?