AccueilImmobilierBaytree et Gemfi misent sur l'attractivité logistique de Berre-l'Etang

Baytree et Gemfi misent sur l'attractivité logistique de Berre-l'Etang

Les deux groupes vont construire d'ici 2023 plus de 100 000 m2 d'entrepôts logistiques, principalement sur des terrains acquis à LyondellBasell. Ils ne doutent pas de leur commercialisation.
Baytree et Gemfi misent sur l'attractivité logistique de Berre-l'Etang
J.-C. Barla - Le positionnement idéal de Berre peut attirer des clients de la grande distribution généraliste et spécialisée.

Immobilier Publié le ,

L'investissement global représente 90 millions d'euros, une cinquantaine pour Baytree dans un entrepôt de 62 500 m2 sur une parcelle de 15 hectares, une quarantaine pour Gemfi dans un bâtiment de 45 000 m2. Les deux projets vont prendre place majoritairement sur des terrains cédés par LyondellBasell dans le cadre du plan de revitalisation issu de la fermeture en 2014 de la raffinerie de Berre-l'Etang. Les permis de construire seront déposés dans les prochaines semaines.


Lire aussi : LyondellBasell prépare le terrain pour la revitalisation


Pour son projet, Gemfi se positionne sur 2,5 hectares de l'ex-unité de raffinage et une dizaine d'hectares de Rognac, là où se situait auparavant l'usine Cabot (noir de carbone pour la fabrication de pneus), fermée en 2009, puis démontée. « Nous allons refaire entièrement le front bâti avec une logistique de dernière génération, labellisée Breeam Very Good, intégrant du photovoltaïque en toiture ou en ombrières, des espaces verts… Ce sera un paysage complètement revalorisé à l'entrée de Berre », indique Laurent Horbette, directeur général de Gemfi (Gicram groupe), spécialiste de la conception, de la construction et de la promotion d'immobilier d'entreprise avec plus de 2 millions de mètres carrés construits en France et des dizaines de milliers en Provence (Maisons du Monde et Castorama à Saint-Martin-de-Crau, Cap Horizon, Segro actuellement à Vitrolles…).

Le dirigeant est persuadé que les espaces trouveront preneurs. Selon lui, beaucoup de distributeurs généralistes ou spécialisés, souvent en plein développement dans le e-commerce, sont en quête de sites bien desservis, à proximité de grandes métropoles. Considérant que c'est un enjeu majeur pour les villes et que les terrains vierges aménageables se font rares, Laurent Horbette dit miser désormais sur la réhabilitation de terrains en friches ou encombrés de bâtiments vétustes pour y édifier des plateformes au niveau d'exigence de la clientèle mais aussi des personnels qui y travaillent.

Tous clients bienvenus

Du côté de Baytree Logistics Properties, son « Head of France » depuis janvier 2020, Philippe Rougé, espère débuter les travaux en 2022 et lui aussi ne doute pas du succès de la commercialisation.

« Au vu de la zone de chalandise autour de Berre, l'accessibilité du site est parfaite, près de l'A7. Il y a évidemment des demandes, mais pas encore de nom du e-commerce, explique-t-il, contrairement à des informations parues ces deux dernières années. Au dépôt du permis de construire, l'horizon s'éclaircissant sur les délais de réalisation, pas mal de choses pourraient changer. Nous serons très proactifs. Notre bâtiment sera Breeam Very Good pour valoriser la qualité de vie au travail mais sans impacter la commercialisation du bâtiment auprès d'une grande variété de clients. Nous allons démontrer, puisque c'est notre premier projet en Provence-Alpes-Côte d'Azur, que la logistique peut combiner qualité et emplois dans la pérennité. »

Les deux dossiers devraient représenter, selon les typologies des utilisateurs futurs, de 250 à 350 emplois, soit bien plus que les 100 minimum que LyondellBasell s'était engagé auprès de la préfecture de Région à recréer localement. « Peut-être plus s'il y a de la préparation de commandes », ose Laurent Horbette. Pour Baytree, filiale d'Axa Investments Managers – Real Assets, spécialiste des bâtiments industriels et logistiques, d'autres projets devraient suivre dans la région. « Nous ne nous sommes pas encore positionnés sur des terrains », admet Philippe Rougé.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?