AccueilEconomieAvec l'OM Innovation Cup les start-up jouent la gagne

Avec l'OM Innovation Cup les start-up jouent la gagne

Avant la rencontre OM Saint-Etienne, le 10 décembre, un autre match s'est tenu à l'Orange Vélodrome : la finale de l'OM Innovation Cup qui concernait 11 start-up.
Avec l'OM Innovation Cup les start-up jouent la gagne
Cdutrey / Hélios image OM - Les lauréats et les dirigeants de l'OM

Economie Publié le ,

264 candidats, mais seulement 11 équipes ont été sélectionnées pour participer à la première finale de l'OM Innovation Cup. Cette dernière se tenait le 10 décembre à l'Orange Vélodrome. Il ne s'agissait pas de jouer au ballon, mais plutôt de « pitcher ».

Avant de siffler le début de la partie, Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud n'ont pas beaucoup parlé de foot, mais plutôt d'économie. Les dirigeants du club phocéen ont rappelé les ambitions de la Fondation OM. Ils veulent que l'Olympique devienne « un acteur social engagé au sein de la communauté », en développant des actions autour de quatre piliers, dont l'entrepreneuriat.

L'OM Innovation Cup s'adresse donc à des start-up qui œuvrent dans le domaine du sport ou de la santé. Pour la première édition, plus de 100 000 euros de dotation globale étaient répartis sur les trois prix, sans parler de la visibilité offerte par l'OM. Dans la salle, outre le jury et les dirigeants du club, plusieurs représentants du monde économique marseillais : Marseille Innovation, l'Incubateur de la Friche Belle de Mai, ou encore Cap au Nord Entreprendre, pour ne citer qu'eux.

Le challenge était donc relevé et les entrepreneurs, qui avaient tous revêtus le maillot de l'OM, étaient prêts à marquer des points. Trois équipes ont tiré leur épingle du jeu.

Exsens, Nonli et Futbak sur le podium

Exsens a remporté le prix de l'#Innovationcup et 50 000 euros. Cette start-up parisienne a créé une cabine avec près de 300 appareils photos numériques. Cette installation permet, en 6 minutes, de créer un avatar presque aussi réel que le modèle. Ce dernier peut ensuite être utilisé dans un jeu vidéo, pour un suivi de morphologie ou alors pour (bientôt) essayer des vêtements à distance, avant de les acheter sur le net.

Le marseillais Nonli a reçu le prix du premier contrat pro et 25 000 euros. Créée en 2015, Nonli « permet d'augmenter le trafic social et de stimuler l'engagement grâce à une distribution intelligente ». Cette start-up était accompagnée par Marseille Innovation.

Enfin, l'aixois Sportbak qui développe la solution Futbak qui a été incubé par la Belle de Mai a gagné le prix du centre de formation et a reçu 25 000 euros. Futbak est « une solution complète de collecte, de calcul, d'analyse, d'affichage et de suivi des statistiques de jeu des joueurs de football en salle ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?