AccueilEconomieAvec CityDrive, Mikaël Rizzo lance le e-commerce de proximité

Avec CityDrive, Mikaël Rizzo lance le e-commerce de proximité

Dans la famille Rizzo, c'est dans les gènes, on est entrepreneur de père en fils. Et Mikaël Rizzo ne déroge pas à la tradition. A Venelles, il vient d'ailleurs de créer CityDrive, un nouveau concept qui devrait révolutionner le e-commerce de proximité.
Avec CityDrive, Mikaël Rizzo lance le e-commerce de proximité
M.D.B - Mikaël Rizzo devant sa boucherie de Venelles.

Economie Publié le ,

Serial entrepreneur dans l’âme, Mikaël Rizzo ne manque pas d’idées. Métreur de formation, il a passé trois années aux Compagnons du devoir avant de devenir patron d’une entreprise de BTP. Touche-à-tout sans limite, il y a cinq ans, il revend son entreprise et saisit l’opportunité de rachat de la boucherie « Les Halles de Venelles ».

Tout comme lui, ses voisins sont des commerçants de proximité qui marchent plutôt bien. Du coup, il n’est pas rare que les places de parking manquent et que les files d’attente s’allongent jusqu’à l’extérieur des magasins. Ce qui peut faire fuir certains clients. Et donc occasionner une perte des ventes. D’où l’idée de créer une application et un site Internet pour palier à ces situations puisque, désormais, tout le monde ou presque a un smartphone.

Sitôt dit, sitôt fait, il contacte un de ses amis qui connaît des informaticiens et, en compagnie d’associés, se lance dans l’aventure. Son idée de base était de créer une application pour sa boucherie. Son avocat lui conseille de voir plus loin qu’une « coquille vide » et de la vendre à d’autres commerçants. La plate-forme CityDrive voit le jour, tout comme la start-up éponyme destinée à regrouper, dans un premier temps, le plus grand nombre possible de boucheries, boulangeries, primeurs, etc. tout en ne fermant pas la porte aux autres secteurs d’activité. « Ces trois secteurs offrent un retour sur investissement intéressant car les achats sont récurrents », explique Mikaël Rizzo qui croit en cette application qui pourrait bien modifier et simplifier les habitudes des consommateurs adeptes de commerces de proximité, tout en apportant des revenus substantiels aux commerçants.

Top départ pour le prototype

Le prototype est lancé ce mois-ci sur le centre du rond-point de la gare à Venelles, avec quatre commerçants afin de voir la récurrence, le panier moyen, la fréquence, etc. Avant de trouver les financements pour aller plus loin. Une signalétique va être mise en place aussi bien pour informer les commerçants que les clients, sachant qu’il s’agit d’une plate-forme qui permet d’éviter de faire ses achats chez ses différents commerçants préférés en n’effectuant qu’un seul règlement.

L’objectif gagnant-gagnant clairement affiché par le concepteur est d’apporter une visibilité sur Internet, de générer du trafic et de faire des suggestions, comme par exemple : « Peut-être vous faut-il une baguette en complément de votre commande ? ». Un service supplémentaire pour augmenter le panier et aider le consommateur à ne rien oublier. Ce principe du web to store (ou pick-up), accessible 7 jours sur 7 et 24h sur 24, devrait, a priori, générer un supplément de chiffre d’affaires à hauteur de 7 % par rapport à un achat directement en magasin.

Et par la suite ?

Des contacts sont d’ores et déjà en cours avec la mairie de Paris, intéressée par le concept, pour une place dédiée au drive. Une rencontre est prévue dès que la version 1 sera effective (après la version bêta). Mais la priorité est de commencer par investir la région Paca où Mikaël Rizzo a pas mal de contacts avec des commerciaux prêts à proposer ce service à leurs clients commerçants. Des commerçants qui devraient se laisser facilement séduire : « L’inscription sera gratuite pour le commerçants, nous collecterons 2,5 % du prix de la commande », précise le chef d’entreprise pour qui, un des autres avantages, est de bénéficier (sans bourse délier) d’un site Internet convenable et référencé, d’une belle vitrine virtuelle. L’objectif est de fidéliser au minimum 500 commerçants dans les 18 premiers mois.

Du 7 au 10 novembre 2016, l’équipe de Citydrive a été sélectionnée pour participer au Web Summit de Lisbonne (Portugal), le plus grand événement digital européen qui attire les plus grands acteurs du secteur. L’occasion de rencontrer les majors que sont Apple, Google, Facebook, Microsoft, IBM, Uber, etc. et l’occasion de présenter cette innovation made in Provence. Citydrive est soutenue par Aix-Marseille French Tech et World Street Institute (qui les a coachés pour pitcher dans la langue de Shakespeare).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?