AccueilEconomieAux chantiers navals de la Ciotat, la grande forme passe sous pavillon espagnol

Aux chantiers navals de la Ciotat, la grande forme passe sous pavillon espagnol

Après déjà un premier rachat l'an dernier sur place, l'Espagnol Marina Barcelona 92 (MB92) vient d'acquérir les 51 % du capital de l'opérateur exclusif de la grande forme de radoub qui lui manquaient.
Aux chantiers navals de la Ciotat, la grande forme passe sous pavillon espagnol
J. P. Pierrat - En réalité longue de 335 m, la grande forme peut être, depuis sa modernisation, compartimentée en une plus « petite » calle sèche de 200 m.

Economie Publié le ,

La société d'origine allemande Blohm + Voss La Ciotat SAS (groupe Lürssen), qui exploitait jusqu'à présent la grande de forme de radoub modernisée du chantier naval de La Ciotat pour la maintenance et la réparation de méga yachts, vient de passer le 16 juillet sous le contrôle de la société de droit espagnol basée à Barcelone, Marina Barcelona 92 SA (MB92). Cette dernière qui détient désormais la totalité du capital contre 49 % auparavant, se présente comme le leader en Méditerranée de ces activités de refit pour la haute plaisance. Elle avait déjà racheté l'an dernier la société Compositeworks opérant sur le chantier depuis de nombreuses années.


A lire aussi : Les chantiers navals de La Ciotat tiennent la grande forme, sur TPBM


Recomposition capitaliste

Cette recomposition du capital de Blohm + Voss La Ciotat SAS a été autorisée pour plusieurs raisons par La Ciotat Shipyards (Ex-Semidep), la société publique chargée du projet de ré industrialisation des chantiers navals de La Ciotat qui y voit notamment « une bonne nouvelle » traduisant la grande attractivité de la plateforme ciotadenne. Et ce d'autant plus que la société publique a lancé en octobre dernier un appel à projets pour la réalisation sur le site d'une autre plateforme pour les méga yachts allant jusqu'à 4000 T et à laquelle Compositeworks, également contrôlée par l'opérateur espagnol, s'est portée candidate.

L'an dernier, 11 yachts de 87 m de long en moyenne ont ainsi fait escale curative dans les 335 m de long (pour 60 de large et 8,5 m de tirant d'eau) du grand bassin de radoub qui peut être compartimenté depuis sa modernisation, soit 8 % de la flotte mondiale de cette catégorie. Cela a permis durant la haute saison à Blohm + Voss La Ciotat, dont le nom va disparaître d'ici septembre prochain, d'employer plus de 20 salariés.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?