AccueilEconomieAude Medori : bijoutière contemporaine

Aude Medori : bijoutière contemporaine

Aborder le bijou de manière artistique. Telle est l'ambition d'Aude Medori, bijoutière plasticienne qui partage sa vie professionnelle entre Paris et Marseille.
Aude Medori : bijoutière contemporaine
D.R.

Economie Publié le ,

Il suffit d’échanger quelques mots avec Aude Medori pour comprendre que son métier est à part. Calmement et avec une voix très douce, elle parle de son activité de bijoutière plasticienne. Du reste, pour être plus claire, elle utilise le terme de bijoux contemporains. « Ça veut dire que le bijou est abordé d’une manière artistique. Cette pratique est née dans les années 60, lorsque les bijoutiers en ont eu marre de travailler seulement autour des métaux, pierres précieuses », explique Aude Medori, titulaire d’un CAP* « Art du bijou et du joyau » et du diplôme bijoutier et créateur indépendant de l’Afedap** (avec félicitations du jury).
Dans son travail, elle accorde ainsi une place importante « aux traces, aux empreintes, aux corps, aux gestes. A tout ce qui a un lien avec l’identité, l’histoire… » A titre d’exemple, elle peut réaliser une empreinte de doigt d’un enfant et l’incorporer à un bijou. « Parfois, un bout seulement est utilisé. Parfois aussi, le résultat est très abstrait », explique l’artiste. Mais dans tous les cas, il a du sens.

Des ateliers partagés avec Make it Marseille

Après avoir monté une galerie à Paris, elle entend s’ancrer, à présent, davantage à Marseille. Elle travaille aujourd’hui dans les ateliers partagés de Make it Marseille, en plein cœur de la cité phocéenne. Du 31 mars au 2 avril, elle participera donc à la 11e édition des Journées européennes des métiers d’arts (JEMA). Make it Marseille ouvrira en effet ses portes pour faire découvrir ses ateliers et les savoir-faire présents.
Elle enchaînera ensuite avec une exposition avec son collectif GLA***, à Paris. « Cela se passera du 2 au 21 mai au sein de ma galerie Résidences. C’est-à-dire en même temps qu’une exposition très importante qui s’ouvrira au Musée d’art moderne de la ville de Paris. Il s’agit de Medusa, bijoux et tabous. »

* Certificat d’aptitude professionnelle.
** Association pour la formation et le développement des arts plastiques.
*** Collectif fondé avec Galatée Pestre et Laurence Verdier, GLA étant l’acrostiche composé des initiales de leurs prénoms.

Retrouvez chaque semaine sur le site internet et dans les pages des Nouvelles Publications nos portraits d'artisans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?