AccueilEconomieAtelier Reliure & Tradition : à chacun sa façon d'archiver

Atelier Reliure & Tradition : à chacun sa façon d'archiver

Depuis 2003, Philippe Guerin innove pour faire perdurer la reliure. Il n'hésite pas à faire breveter des techniques modernes de reliure et propose, en parallèle, de numériser les documents des entreprises.
Atelier Reliure & Tradition : à chacun sa façon d'archiver
D.R. - L'atelier propose de la reliure d'art, de la reliure juridique, de la restauration de livre ou de la dorure.

Economie Publié le ,

Le métier de PhilippeGuerin semble appartenir à un autre temps. Pourtant, cet artisan spécialiste de la reliure a toujours une longueur d’avance dans son travail. Anticiper, telle est sa devise. Son atelier a ainsi su évoluer au fil du temps, des demandes, pour s’adapter aux nouvelles attentes de la société.

Breve​ts

Créé en juin 2013, à Istres, Atelier Reliure & Tradition propose de la reliure d’art, de la reliure juridique, de la restauration de livre, de la dorure… Conscient des défauts de certains types de reliure, Philippe Guerin a breveté des techniques modernes de reliure à dos rond solide (embase faite en une seule partie). Résultat : la reliure ne craque pas.

Mais ce n’est pas tout. Il a également rencontré des sociétés expertes de la Gestion électronique de documents (GED) pour ne pas perdre de marché.

« Avec la dématérialisation, il y a de moins en moins de papier. A titre d’exemple, les commandes émanant des professions juridiques ont baissé de plus de 30 %. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura plus de reliure. Il y aura toujours un besoin. Il sera plus rare mais plus ciblé et haut de gamme », résume Philippe Guerin.

Atelier Reliure & Tradition propose donc - via un partenariat - la GED. Et lorsqu’on lui demande s’il n’a pas l’impression de scier la branche sur laquelle il est assis, sa réponse est claire : « nous faisons la numérisation des documents. Et derrière, bien souvent, nous relions pour la conservation du papier. La GED nous a clairement ouvert certaines missions de reliures. »

A une dizaine d’années de la retraite, Philippe Guerin n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Depuis quatre ans, il travaille sur un produit « novateur, unique au monde et révolutionnaire ». Difficile d’en savoir plus alors qu’il est en train de finaliser son projet et de le breveter. « Je souhaite laisser quelque chose de positif à mes salariés. Ce projet vaut de l’or, ça sera à eux de l’exploiter. »

Retrouvez chaque semaine sur le site internet et dans les pages des Nouvelles Publications nos portraits d'artisans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur.Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).​

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?