AccueilEconomieAtelier Ewa Greffet : pour que brillent encore et toujours les objets d'art

Atelier Ewa Greffet : pour que brillent encore et toujours les objets d'art

C'est au centre de Marseille, dans son atelier, que cette artisane expose son travail et propose ses services en dorure. Son métier est bien plus large que la restauration de bois doré qui mérite de perdurer.
Atelier Ewa Greffet : pour que brillent encore et toujours les objets d'art
D.R. - Ewa Greffet restaure, répare, embellit, modernise les cadres et mobiliers, les miroirs, les chandeliers, les sculptures...

Economie Publié le ,

Il y a des métiers qu'on dirait sortis d'un autre temps, qui forcent le respect. Celui d'artisan doreur en fait clairement partie. Depuis bientôt 15 ans, Ewa Greffet restaure, répare, embellit, modernise les cadres et mobiliers, les miroirs, les chandeliers, les sculptures… « On parle souvent de bois doré, mais plus généralement, la dorure peut s'appliquer à d'autres matériaux comme le métal, le plâtre, le staff, la céramique et autres. Le métier de doreur est donc bien plus large que la restauration de bois doré, même si cette activité reste la plus fréquente », tient à rappeler cette artisane.

La connaissance et les techniques de l'art

Ewa Greffet est une vraie passionnée, il suffit de regarder la devanture de son atelier, au cœur de Marseille, et d'échanger quelques mots avec elle pour s'en apercevoir, très vite. Sans parler de son curriculum vitae : en art, force est de constater qu'elle possède à la fois la technique et la théorie.

« J'ai un diplôme de doreur et d'ornemaniste ainsi qu'une formation longue d'un an en restauration des bois dorés. S'ajoute à cela un master 2 en histoire de l'art. Je suis une vraie passionnée d'art. Je vais aux différentes expositions, je connais le marché. J'aime les objets d'art, je les respecte », précise l'artisane.

Sa clientèle est composée de particuliers, mais aussi des antiquaires et des décorateurs. Mais Ewa Greffet en est consciente, « mon métier, tout comme les objets anciens d'art, n'est plus à la mode. Les antiquaires sont de moins en moins nombreux. » Heureusement pour elle, elle bénéficie d'une ancienneté et d'un savoir-faire reconnu. « Je travaille avec des techniques anciennes, des procédés traditionnels. »

Retrouvez chaque semaine sur le site internet et dans les pages des Nouvelles Publications nos portraits d'artisans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur.Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).​
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?