AccueilEconomie[Artisans] Profession : plumassière

[Artisans] Profession : plumassière

Depuis janvier dernier, Prune est installée en Provence en tant qu'artisan plumassier. Après avoir travaillé pour la haute couture à Paris, elle propose désormais une gamme diversifiée d'accessoires en plumes. Des bracelets aux coiffes en passant par les broches.
[Artisans] Profession : plumassière
M. Mirocolo - Prune est plumassière : elle confectionne des accessoires en plumes.

Economie Publié le ,

Prune peut se targuer d’exercer un métier rare, celui de plumassière. Elle trie, prépare et utilise des plumes pour confectionner des accessoires de mode. Début juillet, elle était à Paris pour aider à la réalisation de deux robes de haute couture couvertes de plumes pour Christian Dior. Et depuis peu, elle s’est installée à son compte, dans un atelier (avec showroom) à Saint-Rémy-de-Provence où elle reçoit sur rendez-vous. Son objectif est humble :

« Je souhaite dém​ocratiser ce métier. Les plumes ne doivent pas être uniquement visibles sur les podiums de mode. »

Sa spécialité ? Les accessoires. Il peut s’agir de serre-tête, de broche, de bracelet… Il suffit de se rendre sur son site Internetpour découvrir l’étendue de son art. Le bouche-à-oreille fonctionne bien et la plumassière reçoit ainsi des appels de clients privés lui demandant de réaliser un accessoire. « En général, la personne vient avec la tenue, l’accessoire qu’elle souhaite porter. Mais comme je travaille aussi avec l’étranger, il est possible de m’envoyer par mail la couleur de l’accessoire », explique Prune.

Métier d’art

Après son bac, Prune se tourne vers la mode en réalisant un BTS stylisme-modélisme en région. Elle rejoint ensuite Paris pour intégrer une école spécialisée dans les accessoires de mode. « Puis j’ai voulu me spécialiser dans un métier d’art et j’ai découvert la plumasserie. » Elle n’hésite pas à pousser les portes du lycée Octave Feuillet, à Paris, pour suivre une formation sur les plumes. Une révélation : « C’était tout simplement génial, magnifique, extraordinaire », se souvient Prune. Pour elle, pas de doute :

« J​’ai eu beaucoup de chance car j’ai rencontré là-bas Nelly Saunier, un professeur incroyable. Elle est très reconnue dans la profession et pour moi, c’est la meilleure. Nous nous entendions très bien et elle m’a transmis sa passion, ses gestes, son approche du métier. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?