AccueilEconomie[Artisans] Goût de pain… une histoire de goûts

[Artisans] Goût de pain… une histoire de goûts

L'envie de revenir vers des valeurs artisanales en proposant des produits de tradition faits maison a poussé Francis Grau à créer la marque de boulangerie Goût de pain. Récit.
[Artisans] Goût de pain… une histoire de goûts
D.R. - Le créateur de la marque Goût de pain Francis Grau a ouvert une quatrième boulangerie à Bouc-Bel-Air

Economie Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Comment votre histoire d’artisan a commencé ?
Francis Grau : Goût de pain, c’est avant tout une aventure humaine. Un exemple de reconversion professionnelle réussie. Après avoir travaillé plusieurs années à l’étranger -notamment en Afrique - pour des sociétés internationales, j’ai préféré, pour des raisons personnelles, rentrer en France et développer ma propre entreprise. Ce simple projet est devenu aujourd’hui ma réalité.

Qu’est-ce qui explique le succès de vos boulangeries ?
Dès le départ, nous avons pensé avec ma femme un lieu où les gens se sentent bien. Notre concept est celui d’une boulangerie premium. Des boutiques tendances - avec un mobilier particulier et une bonne ambiance - au sein desquelles les clients locaux peuvent s’attacher. Avec un mobilier adapté et une ambiance particulière.

Nous avons aussi beaucoup travaillé sur le goût. Nous avons d’une part sélectionné des bons ingrédients et d’autre part fait tester nos produits. Objectif affiché : répondre aux attentes de la clientèle. Nous proposons ainsi du pain produit pétri, façonné et cuit sur chaque site. Puis, autour du pain, nous vendons des produits que nous prenons soin d’élaborer pour la clientèle, de nos traditionnelles pâtisseries artisanales aux petits plats cuisinés chaque jour à base de produits frais.

Depuis juin, il est possible de trouver dans mes boulangeries les glaces i’Pinguini (glaces de qualité préparées par un maître glacier italien) et les bières de la marque AixPression. Cette dernière brasse des bières blondes et blanches aux saveurs authentiques.

Parlez-nous de vos boulangeries ?
Aujourd’hui, nous avons quatre établissements : le premier se situe en face d’un hypermarché, le deuxième est basé en centre-ville d’Aix-en-Provence, le troisième est à Eguilles et le petit dernier se trouve à Bouc-Bel-Air. Nous avons aussi un laboratoire de fabrication centralisée pour la pâtisserie des quatre boulangeries.

Quels sont vos projets de développement ?
Je travaille actuellement, avec l’aide de la Chambre de métiers et de l’artisanat des Bouches-du-Rhône (CMA 13), sur une ouverture de capital à des entrepreneurs qui nous ressemblent. L’idée étant de nous développer dans la zone.

Retrouvez tous nos articles consacrés à l'artisanat chaque semaine dans les pages des Nouvelles Publications.

Pour aller plus loin :

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?