AccueilEconomieArchimage : « Les bureaux sont autant un outil de travail qu’un outil d’image »

Archimage : « Les bureaux sont autant un outil de travail qu’un outil d’image »

Créé il y a 30 ans à Paris, le bureau d’architecture tertiaire Archimage a ouvert une antenne Méditerranée. Basée à Marseille, l’adresse cherche encore son bureau en coworking. Vincent Dubois, directeur général associé présente ses objectifs.
La fondatrice d'Archimage Alexandra Corric et ses deux associés, Jean-Marc Boutet et Vincent Dubois (au centre) dirigent 43 collaborateurs, entre leurs adresses de Paris, Bordeaux et Marseille.
D.R. - La fondatrice d'Archimage Alexandra Corric et ses deux associés, Jean-Marc Boutet et Vincent Dubois (au centre) dirigent 43 collaborateurs, entre leurs adresses de Paris, Bordeaux et Marseille.

Economie Publié le , Propos recueillis par Alexandra ZILBERMANN

Les Nouvelles Publications : Archimage a été créé en 1989 par Alexandra Corric à Paris. Pourquoi s’être spécialisé dans l’immobilier de bureau ?

Vincent Dubois : C’est vrai que pour l’époque, ce parti pris était plutôt novateur de la part d’Alexandra Corric. L’immobilier tertiaire est en train de rattraper son retard actuellement, tant au niveau agencement, aménagement, que design. En cela, Alexandra a su s’orienter dans un secteur pour y apporter de la valeur ajoutée, en proposant notamment à ses clients des projets en image 3D. Ce qui était innovant dans les années 1990 !

Après Bordeaux, il y a quatre ans, vous vous installez à Marseille. Quels sont vos objectifs pour le Sud-Est ?

Archimage Méditerranée cible une zone qui va de Montpellier à Nice. Nous espérons d’ici un an dégager un chiffre d’affaires de 3 à 500 000 € (CA annuel global entre 15 et 20 M€). Nous voulons rester réalistes dans nos prévisions. Nous avons mis plus d’un an et demi pour décoller à Bordeaux. A Marseille, c’est Louison Newlove, architecte d’intérieur, qui est la chef de projet pour ce territoire. Chez Archimage, nous n’avons pas de commerciaux, que des créatifs. Ce sont eux les interlocuteurs uniques de nos clients.

Avez-vous déjà des prospects prometteurs ?

Oui deux sont en cours… mais nous avons déjà porté de jolis projets, avant notre arrivée dans le Sud. Je pense au nouveau siège de Pernod-Ricard aux Docks Village, à Marseille, ou à celui d’ARM, à Sophia-Antipolis. L’immobilier de bureau a trop longtemps été abordé avec un usage uniquement fonctionnel. C’est sans doute ce qui fait la force d’Archimage, Nous proposons à nos clients autre chose de plus global. Pour chacune des missions qui nous sont confiées, nous nous immergeons dans le quotidien de l’entreprise, afin d’imaginer et concevoir un projet sur-mesure, répondant aux exigences techniques, esthétiques et environnementales. Les bureaux que nous réalisons sont autant un outil de travail, qu’un outil d’image. Nous travaillons aussi actuellement à un projet avec le centre hospitalier universitaire de Nice et allons d’ici la fin de l’année, installer nos bureaux dans un coworking marseillais. Ce n’est encore que le début d’Archimage Méditerranée…

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?