Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Artisan AR2 : agencement et restauration à Arles

le - - Economie

AR2 : agencement et restauration à Arles
D.R. - Antoine Rolland travaille au maximum le bois brut, en provenance d'Europe.

Antoine Rolland travaille le bois et tente de limiter son empreinte carbone. Il s'adresse à une clientèle de particuliers et de professionnels de la région d'Arles.

Après avoir exercé son activité de menuisier sous le régime d'autoentrepreneur, Antoine Rolland, spécialiste de l'agencement d'intérieur (dressing, placard, cuisine etc.), a décidé d'opter, il y a deux ans, pour le statut d'entreprise individuelle, AR2 (Antoine Rolland Agencement Restauration). « Ce choix était nécessaire car j'ai investi dans des machines, je loue un atelier et je travaille avec beaucoup de matières premières. Il était important que je récupère la TVA sur ces dernières », résume l'artisan.

Le choix n'était pourtant pas évident compte tenu de la complexité de la législation française en la matière. « Je n'ai qu'un CAP. Et, même si j'ai beaucoup d'expérience dans mon domaine, il faut bien avouer que le jargon économique me dépasse un peu. » C'est lors d'un entretien proposé par la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur (CMAR Paca) que le sujet est abordé et la solution retenue. « C'était clair et concret. La personne en face de moi a été très efficace, compétente. J'ai également travaillé avec elle sur mon business plan. »

Bois d'Europe

La clientèle d'Antoine Rolland est constituée de particuliers mais aussi de professionnels, commerçants notamment. Il travaille au maximum le bois brut, en provenance d'Europe. Son atelier se situe à Arles où il bénéficie d'un large réseau à la fois professionnel et privé. Si bien qu'il n'a pas trouvé le temps de créer un site Internet ou d'ouvrir un compte Facebook ! « Je mets des photos sur Instagram. Mais je n'ai pas toujours le temps », avoue-t-il.

Comme la plupart des artisans qui se lancent, Antoine Rolland travaille seul. « Les congés, ce n'est pas pour tout de suite car mes journées ne sont pas assez longues. Entre le téléphone, les devis, l'administratif, je manque de temps pour la production, mon cœur de métier. Mais je suis fier de ce début d'activité. »




Caroline Dupuy
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer