AccueilEconomieAprès Marseille Christophe Castaner au tunnel du Mont-Blanc

Après Marseille Christophe Castaner au tunnel du Mont-Blanc

Après le port de Marseille Christophe Castaner prend de nouvelles fonctions à Chamonix, en devant le nouveau président du conseil d'administration de la société française concessionnaire du tunnel routier du Mont-Blanc. Poste soumis à rémunération.
Après Marseille, Christophe Castaner prend des responsabilités à Chamonix.
D. R. - Après Marseille, Christophe Castaner prend des responsabilités à Chamonix.

Economie Publié le ,

Aprés Marseille, Chamonix. Christophe Castaner, l'ancien ministre de l'Intérieur et maire de Forcalquier, soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, a été nommé président du conseil d'administration de la société concessionnaire française du tunnel routier sous le Mont-Blanc. L'information a été publiée au Journal Officiel de vendredi. Il remplace le maire de Chambéry et ancien ministre socialiste de François Hollande, Thierry Repentin.

Cette nomination par décret présidentiel arrive aprés la nomination de Christophe Castaner au Grand port maritime de Marseille. L'ancien homme politique qui visait la présidence de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a fait son retour à Marseille en intégrant le collège des personnalités qualifiées du Conseil de surveillance du port, avec que Stéphane Richard, ancien PDG d'Orange ou que Laurence Borie Bancel, à la tête de la Compagnie nationale du Rhône. Une arrivée mal acceptée par la CGT, qui dans un communiqué à accueilli Christophe Castaner de cette façon : " Cette annonce nous interroge et nous inquiète tout sur la forme que sur le fond. Le Grand port n'est pas le réceptacle de ministres ou d'élus déchus de leurs mandats, avides de reconnaissance ou à la recherche de tremplin politique ". A Chamonix, l'accueil devrait être plus policé...

Une rémunération à Chamonix

Si la fonction est au sein conseil de surveillance du Grand port maritime de Marseille n'est pas soumise à rémunération, en revanche celle au sein d'ATMB oui. Cette entreprise est détenue à 91,3% par l'État et les collectivités territoriales. Elle est titulaire d'un contrat de concession avec l'État français.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?