AccueilEconomieANP Assurances Plaisance surfe sur son expérience et son ancienneté

ANP Assurances Plaisance surfe sur son expérience et son ancienneté

Avec plus de 60 ans d’expérience et grâce à son savoir-faire, son service sur mesure, le marseillais ANP Assurances Plaisance est devenu l’un des leaders du marché français, européen et mondial de l’assurance de bateaux, de yachts et de superyachts.
Thomas de Campou, directeur associé d'ANP Assurances Plaisance.
D. R. - Thomas de Campou, directeur associé d'ANP Assurances Plaisance.

Economie Publié le ,

La saison estivale n’est pas terminée pour ANP Assurances Plaisance. Ce courtier marseillais spécialiste de l’assurance de bateaux, de yachts et de superyachts participera, en septembre, à deux importants salons nautiques : celui de Cannes (Yachting Festival du 6 au 11 septembre) et celui de Monaco (Monaco Yacht Show du 28 septembre au 1er octobre). « Le premier propose de la moyenne et de la grande plaisance, avec des bateaux de 7 mètres à 60 mètres, et celui de la Principauté cible les gros bateaux » , détaille Thomas de Campou, directeur associé d’ANP. L’occasion pour la société de rencontrer et d’échanger sur son stand avec ses clients répartis dans le monde entier et de capter des prospects.

« Pour un courtier comme ANP, les montants engagés sont importants et le retour sur investissement n’est pas au rendez-vous, précise-t-il d’emblée, mais le milieu de l’assurance de la plaisance est une niche. Et il est important d’être toujours visible et accessible. »

S’adapter aux différentes catégories de bateaux

ANP Assurances est un courtier français dont le siège social est à Marseille. En 2021, il assurait près de 4 000 bateaux de plaisance et plus de 250 yachts. « Nous avons décidé d’assurer toutes les catégories de bateau du plus petit au plus gros alors que la plupart de nos concurrents se focalisent sur une catégorie spécifique. Soit les petits soit les plus importants », précise Thomas de Campou.

Une structure, à taille humaine, ancrée sur son territoire et très représentée à l’international, qui permet également à l’entreprise familiale de s’adapter rapidement aux évolutions du marché de l’assurance. Pour les bateaux qui ne sont pas des yachts, il s’agit essentiellement d’assurer le bateau et ses passagers en cas d'accident. Pour les yachts et bateaux de plus de 24 mètres, il est nécessaire d’assurer le bateau et son équipage. Il existe également des différences selon les pavillons des bateaux. « Il s’agit de règles très spécifiques qui justifient de faire appel à un spécialiste du marché. Ce n’est pas pour rien que parmi nos apporteurs d’affaires on retrouve des courtiers généralistes.» La maîtrise des assureurs (et de leurs contrats) présents sur ce secteur est également importante. « Sur le marché français il y a notamment Generali et Helvetia. Axa également mais la compagnie s’est beaucoup retirée du marché depuis quelques années. » Pour lui, pas de doute, il est « important d’avoir de bonnes relations avec son assureur et de pouvoir le joindre facilement et en direct. » Car en matière de plaisance, les sinistres doivent être gérés vite et bien. Y compris les week-ends et pendant les vacances. Comme les conséquences cet été des orages en Corse avec des bateaux échoués sur les côtes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?