AccueilOxygèneAmbition zéro déchet avec Okjö, la maison des alternatives

Ambition zéro déchet avec Okjö, la maison des alternatives

Ouverte l'été dernier, cette adresse, qui propose aussi un eshop, devient le premier concept store marseillais dédié à cette nouvelle façon de consommer.
Ambition zéro déchet avec Okjö, la maison des alternatives
D.R. - Okjö refuse « la spirale infernale acheter/jeter/racheter/jeter », comme l'explique sa créatrice Gaëlle Zovi.

Oxygène Publié le , par

Le principal point commun à l'ensemble des références sélectionnées chez Okjö est, bien sûr, le zéro déchet. Mais Gaëlle Zovi, créatrice de cette boutique marseillaise, tient à préciser que les produits proposés sont aussi « ceux que nous aimons, que nous avons choisis et testés. Parfois, nous avons eu un coup de cœur pour leur histoire, parfois c'est leur efficacité qui nous a convaincus ».

En regardant sa sélection, il semble clair (si on en doutait encore) que les produits écolos peuvent (aussi) être beaux ! Autre lieu commun qu'Okjö entend mettre à mal : « Nos produits ne sont pas forcément chers. » Par exemple, on retrouve en boutique une gourde en inox à 20 €, des bouchons en liège pour bocal à 2 €, des sacs de conservation à 12 € ou encore des cotons démaquillants en tissu à 16 € les six.

Les univers

La boutique n'ambitionne pas d'être exhaustive dans ses propositions, d'autant que selon Gaëlle Zovi « trop de mauvaises marques surfent sur la vague écolo, avec un marketing un peu trop agressif pour nous ». D'ailleurs l'adresse s'en tient aux univers de l'outdoor (lunch box, gourdes…), de la maison (produits d'entretien, emballages réutilisables…) et de la salle de bains (cosmétiques solides, accessoires…).

Okjö propose aussi sa marque en nom propre, fabriquée à Marseille, à partir de lin français ou de tissus upcyclés. Elle compte déjà des cotons démaquillants, des couvre-saladiers ou des pochons de transport étanches.

De la pédagogie et du conseil

Gaëlle Zovi place le conseil et la discussion au cœur de son projet. Alors n'hésitez pas à l'appeler pour demander des renseignements avant de passer commande sur le eshop ou à pousser la porte de ce concept store, encore unique à Marseille. Ancienne journaliste, Gaëlle a suivi plusieurs formations sur le sujet (mooc zéro waste France, Edeni…) et a « beaucoup lu avant de [s]e lancer ».

« On entend tout et son contraire », nous dit-elle. « Quand je me suis mise aux cotons lavables, pour le démaquillage de la peau, on m'a dit que les laver allait tellement augmenter ma consommation d'eau, que le résultat pour la planète serait nul. Mais vous savez combien il faut de litres d'eau pour faire pousser du coton à l'autre bout de la planète, le traiter, le blanchir, l'acheminer jusqu'à nous, puis l'emballer dans des sachets en plastique, avant de les déposer dans des rayons de supermarchés ? Et je ne vous parle pas de ce qu'il devient après avoir été jeté à la poubelle ! » Un discours qui devrait trouver écho auprès de tous ceux qui sont en transition dans leur mode de consommation.

Enfin, dès que les conditions sanitaires le permettront à nouveau, l'adresse organisera des soirées thématiques, sur les thèmes du compostage ou de la beauté au naturel.

Okjö, 106, Corniche Kennedy, Marseille 7e. Tél. : 07 87 38 73 17. Fermé le mardi et mercredi.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?