Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Alphalex-avocats s'installe à Marseille

le - - Droit et Chiffre

Alphalex-avocats s'installe à Marseille
D.R. - Quelques avocats membres du GIEE réunis à cette occasion : (de g. à dr.) : Jean-François Pons, Océane Phan Tan Luu, Delphine Gallin, Jean-Paul Hordies, Marie-Bénédicte Desvallon, Fergus Randolph, Geoffrey Besnier.

Spécialisé dans le droit européen, le GEIE (Groupement européen d'intérêt économique) Alphalex-avocats s'implante à Marseille.

Début juin, à la Maison Montgrand, le GEIE Alphalex-avocats a officialisé sa nouvelle installation à Marseille où il est désormais représenté par deux avocates du barreau local : Me Delphine Gallin, spécialisée dans le droit fiscal et des sociétés, et sa consoeur, Océane Phan-Tan-Luu, spécialiste du droit du numérique et de la propriété intellectuelle. A ce titre, elles dirigeront respectivement les pôles fiscal et numérique/propriété intellectuelle de ce GEIE.

« Créé il y a trois ans par un ponte du droit européen*, celui-ci regroupe aujourd'hui une dizaine de cabinets d'avocats de Grande-Bretagne, d'Italie, du Luxembourg, de Belgique, et en France où il était déjà présent à Paris et à Strasbourg. Il l'est donc désormais à Marseille et demain à Bordeaux », explique Delphine Gallin qui exerce depuis une quinzaine d'années et est impliquée dans la profession [membre du conseil de l'ordre, elle est également vice-présidente de l'ACE / Avocats conseils d'entreprises, NDLR).

« Son objectif, poursuit-elle, est de favoriser le développement et la pratique du droit européen dans chacun des pays membres de l'Union européenne et de promouvoir ainsi le recours aux instances européennes pour le développement économique des entreprises ».

Un axe original - il n'existe pas d'autre groupement de ce type selon elle - et un marché prometteur à l'heure où « il n'est pas un texte, un règlement, ou un article de loi, qui ne soit soumis à la norme européenne », et où encore « le droit européen est au-dessus de la constitution », rappelle notamment l'avocate.

* Me Jean-Paul Hordies des barreaux de Paris et Bruxelles




J. Philippe PIERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer