Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Aix-Marseille French Tech : la feuille de route de Pascal Lorne

le - - Economie

Aix-Marseille French Tech : la feuille de route de Pascal Lorne
F.D. - Pascal Lorne est le nouveau président de la French Tech.

Pascal Lorne, le nouveau président d'Aix-Marseille French Tech a présenté son équipe et sa feuille de route le 21 mars à La Criée en présence des partenaires de cette nouvelle aventure.

Fédérer l'écosystème et aller vite, pour créer une nouvelle dynamique avant le mois de juin et le renouvellement du label... Pascal Lorne, le nouveau président d'Aix-Marseille French Tech avait choisit le théâtre La Criée, le 21 mars pour se faire entendre après la cacophonie des derniers jours. L'animateur du collectif Aix-Marseille 2.0, choisi le 1er mars par Jean-Claude Gaudin pour porter le label #AMFT souhaitait certainement éteindre le début de polémique avec l'équipe de Medinsoft.

En pull sombre, jean et baskets minimalistes le patron de Gojob est allé vite sur le passage de relais avec Stéphane Soto. Il a tout de même remercié « ceux qui, aux opérations, ou dans l'ombre, ont œuvré à faire avancer le label » pour ensuite logiquement mettre en avant le nouveau collectif aux manettes et ses ambitions. Autour de lui, on retrouve des poids lourds de l'économie numérique métropolitaine : Patrick Siri et Bertrand Bigay, les deux fondateurs de P.Factory, Marc Schillaci, le président du directoire d'Oxatis, Laurent Baly le président de la SATT * Sud-Est, Lionel Minassian le vice-président de thecamp, Vincent Berge, le fondateur de Think & Go, Olivier Mathiot, le co-fondateur de Priceminister, Marie-Laure Guidi, expert-comptable spécialisée en entreprises innovantes ou encore l'entrepreneur et recordman de vitesse en kitesurf Alexandre Caizergues (sans oublier tous les autres).

Viser l'international

Ces champions entendent « faire gagner le territoire », avec un mot d'ordre martelé plusieurs fois pendant la présentation : « l'international ». C'est sur ce point que les intervenants ont insisté : porter la marque #AMFT haut et fort à l'international. « On va aller chercher des experts à l'étranger et les ramener sur le territoire » ont avancé Vincent Berge et Lionel Minassian. « Il faut innover dans le digital pour que nos entreprises aillent se développer à l'étranger » a souligné Pascal Lorne.

L'équipe d'Aix-Marseille 2.0 autour de Jean-Claude Gaudin. (Photo F. D.)

L'autre point mis en avant est celui de la gouvernance, avec différentes fortes personnalités ayant fait leurs preuves, engagées dans l'aventure. « Un travail d'équipe » souligne Pascal Lorne qui entend travailler en réseau et ne souhaite pas que la gouvernance soit limitée à sa personne. Des entrepreneurs qui ne sont pas hors-sol et entendent s'appuyer sur le tissu économique et universitaire local, comme l'a développé Laurent Baly, le président de la SATT Sud Est : Aix-Marseille Université, Marseille Innovation, les pépinières du pays d'Aix, ou l'incubateur de la Belle-de-Mai. « Il faut aussi développer les échanges entre start-up et grands groupes » a lancé Patrick Siri.

Parmi les partenaires financiers, Aix-Marseille 2.0 peut compter sur les communes de Marseille et d'Aix-en-Provence, la Métropole, ou encore la CCI Marseille Provence et des privés, dont le nombre devrait augmenter. Jean-Claude Gaudin, le président d'Aix-Marseille Provence et Jean-Luc Chauvin, le patron de la CCI MP étaient d'ailleurs de la soirée, même s'ils n'ont pas pris la parole.

Adhésion gratuite cette année

Si la gouvernance est collective et fédérée autour de projets, la French Tech nouvelle version se veut aussi ouverte. « On est là pour raconter vos histoires » a expliqué Mathieu Rozières, fondateur de Black Euphoria. La marque French Tech by Aix-Marseille 2.0 s'appuie sur les 120 000 abonnés sur Linked'In et 40 000 followers sur Twitter de ses « influenceurs ». Ils entendent mobiliser leur communauté. Le réseau entend aussi attirer les soutiens : « l'adhésion sera gratuite cette année » a annoncé Marie-Laure Guidi, la trésorière.

Dés le 1er avril l'équipe sera opérationnelle. Elle doit aller vite et fort.

* Sociétés d'Accélération du Transfert de Technologies




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer