AccueilEconomieAix-Marseille dans le top 5 des zones où il fait « bon entreprendre »

Aix-Marseille dans le top 5 des zones où il fait « bon entreprendre »

Selon une étude réalisée par OpinionWay, en marge de la tenue du salon des entrepreneurs au parc Chanot les 26 et 27 octobre, la métropole Aix-Marseille Provence figure en 5e position des zones préférées des Français pour entreprendre. Un résultat d'autant plus probant qu'un habitant de la région sur trois envisage de se lancer un jour dans l'entrepreneuriat.
Aix-Marseille dans le top 5 des zones où il fait « bon entreprendre »
D.R. - Le Salon des entrepreneurs se tiendra les 26 et 27 octobre au Parc Chanot de Marseille.

Economie Publié le ,

« Il fait bon entreprendre dans ce territoire » : le constat est signé Xavier Kergall, directeur général du Salon des entrepreneurs Marseille Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette certitude, il la puise dans les résultats d’un sondage réalisé par OpinionWay à l’occasion de la tenue de l’événement, ce mercredi 26 et jeudi 27 octobre au parc Chanot à Marseille.

Aix-Marseille destination « entrepreneuriale »

Parmi les 30 plus grandes villes de l’Hexagone, la cité phocéenne est plébiscitée par 14 % des Français* comme une ville où il fait « bon entreprendre ». Si cette proportion reste stable par rapport à l’année dernière, Marseille profite du recul de Strasbourg, Grenoble et Rennes pour gagner deux places en un an et accéder ainsi au top 10 (9e) de ce classement de l’attractivité entrepreneuriale. Un classement où Aix-en-Provence est pour sa part citée par 15 % des personnes interrogées (+ 3 points en un an). La cité du roi René se classe ainsi en 8e position, via un bond de 4 places par rapport à l’année dernière.

Et plus probant encore, selon un Français sur 4, la métropole Aix-Marseille Provence dans son ensemble est une destination plus que propice à l’entrepreneuriat. Elle se hisse ainsi dans le top 5 d’un classement dominé par Bordeaux (2 places gagnées en un an), Paris, Lyon (2 places perdues) et Toulouse.

« La métropole démarre, et Aix-Marseille est un territoire d’accueil bien vu par les Français », se réjouit Gérard Gazay, vice-président de la métropole Aix-Marseille Provence et maire d'Aubagne. Et de plaider au passage pour une cohérence des interventions économiques publiques : « Avant, on pouvait voir sur ce territoire une institution qui mettait 100 € à un endroit, une autre 100 € ailleurs et une 3e 100 € autre part. Aujourd’hui, il vaut mieux mettre 250 € tous ensemble pour vraiment performer. » Même satisfaction du côté de Didier Parakian, adjoint au maire de Marseille délégué à l’économie : « Dans quelques années, nous pouvons être dans le top 3 et peut-être même plus haut ».

Créer sa propre entreprise, un objectif

Une étude, présentée par Hugues Cazenave, président-fondateur d’OpinionWay, d’autant plus porteuse de perspectives qu’elle révèle une appétence pour la création d’entreprise dans la région. En Paca, près d’un habitant sur trois envisage en effet d’entreprendre un jour**, un taux qui monte à 57 % chez les 18-24 ans. Et dans ce panel, 44 % envisagent de franchir le pas dans les 2 ans, tandis que 25 % affirment avoir déjà un projet précis en tête, soit 8 % des habitants de la région, une proportion comparable à celle observée dans le reste de la France.

Au final, Paca abrite ainsi un vivier de 300 000 entrepreneurs potentiels. « Il faut analyser ce chiffre au regard des 55 000 créations d’entreprises annuelles dans la région. Il en reste 250 000 : c’est un terreau fertile », souligne Xavier Kergall. Pour Patrick Siri, président-fondateur de P.Factory, cela démontre qu’« au-delà des intentions, il y a vraiment une frénésie entrepreneuriale ».

* Enquête réalisée auprès de 1 040 personnes représentatives de la population française.
** Enquête réalisée auprès de 393 personnes représentatives de la population régionale.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?