AccueilFinanceAix-en-Provence va accueillir le service national Grands comptes de la douane

Aix-en-Provence va accueillir le service national Grands comptes de la douane

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des comptes publics, s’est rendu à la sous-préfecture d’Aix-en-Provence, le 17 mars, pour valider le projet d’implantation du Service national grands comptes de la douane.
Aix-en-Provence va accueillir le service national Grands comptes de la douane
M. Debette - Le 17 mars, Olivier Dussopt était à Aix-en-Provence pour annoncer la validation du projet d’implantation d’un nouveau service des douanes.

Finance Publié le ,

Le projet d’implantation d’un nouveau service des douanes à Aix-en-Provence verra le jour entre la fin de l’année 2022 et le début de 2023. Il s’inscrit dans la démarche déjà engagée par la Direction générale des finances publiques de relocaliser des agents publics dans les territoires, comme l’a souligné Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics. « Il s’agit d’un service de la douane à compétence nationale. Actuellement installé en région parisienne, au siège de la direction générale, il compte aujourd’hui 22 agents, et devrait monter à 25 ou 26 à terme. Ce service gère les grands comptes de la douane, c’est-à-dire 73 grands groupes, ce qui représente près de 400 sociétés qui exportent et importent beaucoup et auxquelles nous apportons un accompagnement personnalisé. Ce service constitue leur interlocuteur douanier unique », a indiqué le ministre.

Il a précisé que les 25 postes à la mutation sont ouverts à tous les agents de la douane, sur la base du volontariat et sous réserve de qualification. Ce sont des postes de cadres, de cadres intermédiaires, pour accompagner les opérations complexes. « J’ai la conviction que ces agents seront heureux ici, peut-être plus qu’à Montreuil », s’est amusé le ministre, ajoutant que c’est également l’opportunité de proposer de beaux débuts de carrière aux agents.

Pourquoi Aix-en-Provence ?

« Aix-en-Provence est une ville importante et bien connectée, ce qui permet à nos agents de pouvoir échanger avec leurs collègues parisiens de la direction générale de manière extrêmement rapide et simple. Ce service à compétence nationale coordonne quatre bureaux (Rouen, l’île d’Albot, Nantes et Aix-en-Provence) et il est compétent pour toute la France grâce à la méthode de travail exclusivement dématérialisée qui permet d’exercer en tout point du territoire », a répondu Olivier Dussopt.

Un choix apprécié par Sophie Joissains, maire d’Aix-en-Provence : « Je suis ravie que la ville d’Aix-en-Provence ait été choisie. D’autant que, de surcroît, nous avons 21 000 entreprises, dont nombre d’entre elles qui font de l’import-export, sont à l’international. Elles seront très heureuses d’avoir un service qui assure un conseil au niveau des douanes au plus près d’elles. »

Améliorer la compétitivité des entreprises

L’action du service grands comptes s’inscrit dans le cadre d’une politique d’amélioration de la compétitivité des entreprises et de l’attractivité de la plateforme France, plus particulièrement pour la démarche de certification opérateur économique agréé (OEA), pour l’optimisation des schémas de dédouanement centralisé national (DCN) et la domiciliation en France d’opérations de dédouanement centralisé communautaire (DCC). Annick Bartala, directrice interrégionale des douanes Paca-Corse, et François Brivet, directeur régional Provence, ont fait une présentation de la direction régionale d’Aix-en-Provence, mettant en avant ses résultats, son action en faveur des milieux économiques, et soulignant que « la douane est souvent connue pour son aspect répressif, mais elle ne fait pas que ça ». Ils ont rappelé que la douane, c’est aussi du conseil aux entreprises, une aide personnalisée et gratuite à 35 entreprises et que 17 entreprises bénéficient du label Opérateur économique agréé (OEA). Un label de facilitation, de confiance pour aller vers la fiabilisation des échanges et abaisser le niveau de contrôle de ces entreprises dès lors qu’il a été établi qu’elles étaient fiables.

La dématérialisation a permis de réduire le temps de traitement de déclaration en douane à deux minutes en moyenne (contre 14 minutes en 2014). En 2021, plus 80 000 déclarations en douane ont été traitées au sein de la direction d’Aix-en-Provence.

Une convention entre la douane et L’Occitane en Provence

A l’issue de la conférence de presse, une convention de dédouanement centralisé national (DCN) a été signée entre la douane et L’Occitane en Provence. Florian Croce, directeur général des laboratoires M&L de L’Occitane en Provence, a apporté un témoignage positif de l’accompagnement de la douane et de la confiance réciproque instaurée entre les deux parties. Il a rappelé que L’Occitane en Provence est une entreprise familiale qui vend des produits cosmétiques à travers le monde.

Signature de la convention de dédouanement centralisé national entre la Douane et L’Occitane en Provence. (Crédit : M. Debette)

Créée en 1976 et cotée en bourse à Hong-Kong, elle connait une croissance à deux chiffres depuis 1997. Présente dans 90 pays, avec environ 3 500 boutiques en France, la société affiche un chiffre d’affaires de 1,6 milliards d’euros, dont 94% réalisés à l’export. D’où l’intérêt du travail mutuel et l’importance d’avoir des liens de confiance et de facilitation des procédures avec la douane. Il y voit à la fois un gain de temps et d’argent et le confort d’un interlocuteur dédié.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?