AccueilEconomieAix-en-Provence : HighCo prêt pour explorer de nouveaux univers

Aix-en-Provence : HighCo prêt pour explorer de nouveaux univers

HighCo, groupe de solutions marketing physiques et digitales aixois, a conclu 2021 sur une croissance du chiffre d’affaires et de la rentabilité. Le digital, qui tire les deux-tiers de son activité, le positionne sur le commerce du futur.
Aix-en-Provence : HighCo prêt pour explorer de nouveaux univers
J.-C. Barla - Thibault Lecerf, à la tête de HighCo Venturi, et Didier Chabassieu, président du directoire d’HighCo, ont entamé l’exploration des univers totalement virtuels.

Economie Publié le ,

HighCo a passé le cap de ses 30 ans en pleine Covid-19, ce qui l’a empêché de les célébrer, mais le groupe se projette déjà sur la prochaine décennie. Accompagnant la grande distribution et plus de 500 marques (à 80 % alimentaires) dans leurs stratégies pour inciter les consommateurs à acheter dans leurs points de vente, il démultiplie sa gamme de solutions dans un contexte du commerce bouleversé par l’essor du téléphone mobile et des technologies digitales. Didier Chabassieu, le président du directoire d’HighCo, présentait les résultats 2021, le 22 avril à Marseille, en compagnie de Thibault Lecerf, à la tête depuis janvier 2020 du start-up studio, HighCo Venturi. Ensemble, ils ont dessiné les enjeux de l’avenir de l’entreprise, forte d’un socle financier consolidé.

HighCo assure (et assume) sa transition digitale

L’an dernier, HighCo a en effet réalisé une progression de 3,2 % de sa marge brute, l’équivalent de son chiffre d’affaires, à 76,52 M€, et de 27,6 % de sa rentabilité, à 15,54 M€. Son « cash net » (hors ressources nettes en fonds de roulement) a crû de 4,50 M€ sur l’exercice pour atteindre 17,92 M€ et lui donner une marge de manœuvre pour saisir l’opportunité d’acquisitions susceptibles de conforter ses technologies et métiers.

Près de 87 % de l’activité provient de la France où l’effectif est principalement concentré (230 personnes à Aix, 200 à Paris 30 à Lyon sur les 530 collaborateurs annoncés), le reste se répartit surtout en Belgique, puis en Espagne et en Italie. La part du digital s’élève désormais à 65 %, encore en hausse de 2,6 %. Mais le coupon de réduction, activité historique de la société, continue de demeurer la 1ère activité, 2021 ayant permis de revenir à des niveaux d’avant la Covid-19. S’il reste prudent sur les objectifs 2022, en espérant la poursuite de la croissance, Didier Chabassieu sait que son groupe se trouve face à des mutations incontournables qu’il doit anticiper et accompagner.

« Jusqu’alors notre modèle consistait à amener des consommateurs vers les magasins physiques, mais la Covid-19 a accéléré les changements de leurs comportements et le passage au e-commerce. Ils ne reviendront pas en arrière. Nos clients tablent sur un doublement de l’activité "Drive" à cinq ans. Notre sujet majeur consiste donc à adapter nos outils au futur du e-commerce ».

A l’assaut du « Metavers »

Parmi les multiples pistes abordées, l’une concerne un positionnement sur les plateformes 100 % virtuelles (celles qu’on appelle le « Web 3 » ou Metavers) où pourraient demain se nouer toutes sortes de transactions commerciales, via de la cryptomonnaie, et émerger des concurrences inattendues pour les acteurs physiques qui négligeraient leur montée en puissance. « Ces plateformes du Metavers sont un prolongement des réseaux sociaux, Facebook en tête, des progrès technologiques du smartphone. Nous nous ouvrons une nouvelle voie », explique Didier Chabassieu.

HighCo a ainsi acquis un terrain puis construit un bâtiment virtuel sur la plateforme décentralisée (possédée par ses utilisateurs) de réalité virtuelle 3D Decentraland afin d’en explorer, aux côtés de ses clients, les potentialités et mettre en œuvre des opérations expérimentales.

« Fin 2025, 1 Français sur 4 devrait passer une heure minimum par jour sur les plateformes du Metavers, renchérit Thibault Lecerf. Nous structurons une offre afin d’être prêts quand nos clients voudront y aller. Nous avons déjà effectué une première expérience de shopping immersive avec Printemps ». Pour Thibault Lecerf qui supervise pour le groupe, via HighCo Venturi, le lancement de start-ups internes (HighCo Coupon AI sur le coupon intelligent, HighCo Nifty sur le coupon de réduction mobile universel et d’autres à venir) : « l’autre enjeu est dans la création de contenus » puisque demain, des individus pourront vivre sur ces plateformes des contenus qu’ils auront créés.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?