AccueilImmobilierAéroport Marseille Provence : le projet d’extension du terminal 1 attaqué en justice

Aéroport Marseille Provence : le projet d’extension du terminal 1 attaqué en justice

Quatre associations pro-climat ont annoncé avoir déposé un recours contentieux contre l’extension de l’aéroport que doit réaliser le groupement associant Foster + Partners, Tangram Architectes et WSP.

Immobilier Publié le ,

En février dernier, les associations Les Amis de la Terre Bouches-du-Rhône, Alternatiba, Attac et Greenpeace avaient déjà déposé un recours gracieux contre le permis de construire délivré à Aéroport Marseille Provence par le préfet, le 4 décembre, pour l’extension du terminal 1. Ce précieux sésame faisait suite à l’enquête publique qui avait débouché sur un avis favorable du commissaire enquêteur. Les quatre associations pro-climat viennent d'annoncer être allées plus loin dans leur démarche en déposant un recours contentieux devant le tribunal administratif. Elles avancent notamment qu’une croissance annuelle de 3,5 % par an du trafic aérien « entraînerait une augmentation de 300 % des gaz à effet de serre d’ici 2050 ». Elles estiment en outre qu’« on ne peut pas lutter contre le réchauffement climatique et accroître le trafic aérien » et pointent également « une enquête publique manquant de transparence ».

Rappelons que c’est le groupement associant les agences Foster + Partners (Londres), Tangram Architectes (Marseille) - un tandem qui avait déjà officié pour l’Ombrière du Vieux-Port - et la société d’ingénierie canadienne WSP (Montréal et Paris) qui est chargé de réaliser ce projet « Cœur d’aérogare ». Cette extension de 20 000 mètres carrés, dont la livraison est prévue pour 2023, est la figure de proue du projet stratégique « Cap 2025 » de la société aéroportuaire. 

Il faudra désormais patienter jusqu’à l’automne pour connaître le résultat de ce recours contentieux.

      

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?