Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Aéroport Marseille Provence : 10 millions de passagers en vue pour 2019

le - - Economie

Aéroport Marseille Provence : 10 millions de passagers en vue pour 2019
J.-C. Barla - Le président du conseil de surveillance de l'aéroport Marseille Provence Jean-Paul Ourliac, le président du directoire Philippe Bernand et le directeur marketing Julien Boulay.

En 2018, le trafic de l'aéroport a frôlé les 9,4 millions de passagers, un chiffre en hausse de 4,3%. L'ouverture de 21 lignes supplémentaires lui laisse entrevoir la perspective d'un nouveau bond cette année.

Pour l'Aéroport Marseille Provence, 2018 s'achève sur une nouvelle série de résultats records dans son histoire : un trafic de 9,39 millions de passagers à 61% à l'international et 39% en France (l'exact inverse de 2003), en progression de 4,3%, un trafic fret de 56 695 tonnes qui lui permet de rester sur le fret express la première plate-forme régionale française et un niveau d'investissement de 42 millions d'euros sur l'exercice. « C'est une bonne santé dans un contexte toujours difficile et un bilan en ligne avec nos engagements », a souligné le président du conseil de surveillance, Jean-Paul Ourliac, lors de la présentation organisée à Marignane, le 15 janvier.

Le chiffre d'affaires a atteint les 148 millions d'euros dont près de la moitié (46%) due aux activités extra-aéronautiques. C'est un socle solide pour préparer un futur nourri en projets, avec la réalisation de « Cœur d'aéroport » dont la première pierre est annoncée pour le printemps 2020. Le projet stratégique sera dévoilé mi-2019. « Cette année, nous voulons nous approcher, atteindre, voire dépasser les 10 millions de passagers. Nous y croyons fermement, indique le président du directoire, Philippe Bernand. En franchissant ce cap historique, nous nous positionnerons dans la cour des aéroports européens qui comptent ».

Aller-retour anglais en un jour

Pas moins de 21 lignes nouvelles seront proposées cette année. Ryanair rouvre une base au printemps, avec deux avions et 11 destinations. Aeroflot desservira Moscou en juin mais Aigle Azur dès fin mars, entraînant pour le territoire 30 millions d'euros de retombées économiques potentielles (hébergements, restauration, loisirs…) grâce à l'afflux de visiteurs russes. Volotea qui a assuré 2 270 vols en 2018 sur 21 lignes (dont 10 exclusives) avec un remplissage moyen de 94% lancera quatre lignes supplémentaires (Luxembourg, Rijeka, Cagliari, Bari). Sun Express servira Izmir en Turquie. Quant à SAS, elle permettra cet été aux Provençaux de rejoindre Copenhague et Stockholm et aux Scandinaves de découvrir le Midi.

Parmi les autres faits marquants, la possibilité d'effectuer un aller-retour sur la journée entre Marseille et Londres. « Jusque-là, c'était inenvisageable pour un homme d'affaires, explique le directeur marketing, Julien Boulay. Mais cette augmentation de fréquences permettra aussi aux Marseillais d'avoir accès aux différentes correspondances à Londres ».

Enfin, en 2019, les investissements s'élèveront à 46 millions d'euros, répartis sur les travaux préparatoires de « Cœur d'aéroport », l'achèvement de la réfection du terminal 2, deux parkings à étages, le réaménagement du rond-point des Lavandes et la construction d'une centrale thermo-frigorifique.




J.-C. Barla
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer