Fermer la publicité

Artisan Adriana Lau, artisane bijoutière

le - - Economie

Adriana Lau, artisane bijoutière
D.R. - Adriana Lau part du métal acheté sous formes de pépites, fibre ou plaque et réalise tout elle-même.

Dans son atelier situé chez Make It Marseille, Adriana Lau fabrique à la main, en pièces uniques ou en mini-séries, des bijoux bénéficiant de la mention « Métier d'art ».

Tout commence par le plaisir, depuis aussi longtemps qu'elle se souvienne, de créer des bijoux. Et puis un jour, bien plus tard, une reconversion professionnelle s'impose à Adriana Lau : « J'ai passé un CAP bijouterie joaillerie à Marseille pour me consacrer à 100 % - et non plus comme un passe-temps - à ma passion », explique-t-elle.

S'ensuit, en 2017, la création de sa société. « L'activité affichait une croissance douce chaque année. Et puis la Covid-19 est arrivée. » Et avec elle son lot d'annulations et notamment les salons des métiers d'art organisés par la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur (CMAR Paca). Heureusement pour elle, « je n'ai pas recommencé de zéro. Certains de mes clients ont pensé à moi pour leurs achats de Noël, cela m'a valu beaucoup de commandes pour cette fin d'année ».

Argent et laiton

La matière de prédilection de cette artisane bénéficiant de la mention « Métier d'art » est le métal, particulièrement l'argent et le laiton. « Je le transforme, le modifie, le soude, le forge, le découpe », explique Adriana Lau. Ses collections s'adressent aux femmes mais elle réalise aussi, sur commande, des pièces à destination des hommes et des enfants.

Elle propose de tout : des bagues, des boucles d'oreilles, des colliers, des bracelets et même des broches même si elle reconnaît que « ce n'est plus très à la mode ces derniers temps ». A un tarif somme toute abordable : le prix de la grande majorité des pièces est compris entre 35 € et 80 €.

Artiboutik

L'atelier d'Adriana Lau se trouve chez Make It Marseille, au cœur de la cité phocéenne. « Je suis artisane bijoutière et j'insiste sur ces deux termes. Je ne veux pas être assimilée aux très nombreuses créatrices de bijoux qui achètent ici où là des pièces et les assemblent. Mon travail consiste à tout réaliser moi-même. En partant du métal acheté sous forme de pépites, fibre ou plaque. Et que je fais ensuite fondre. »

Pour découvrir ses créations, une visite sur la toile s'impose. Adriana Lau est présente sur Artiboutik, une place de marché qui propose aux artisans visibilité et vente en ligne de leurs produits.




Caroline Dupuy
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer