AccueilEconomie« A Marseille, plus qu’ailleurs, Go Entrepreneurs attire les chefs d’entreprise »

AGENDA « A Marseille, plus qu’ailleurs, Go Entrepreneurs attire les chefs d’entreprise »

Go Entrepreneurs, anciennement Salon des entrepreneurs, revient à Marseille le 28 octobre, avec de belles ambitions pour les créateurs et dirigeants d’entreprise. Explications avec William Jameux, event manager de l'événement.
« A Marseille, plus qu’ailleurs, Go Entrepreneurs attire les chefs d’entreprise »
D.R. - William Jameux, event manager de Go Entrepreneurs Marseille Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Economie Publié le , Propos recueillis par Caroline DUPUY

Les Nouvelles Publications : Comment vous sentez-vous à quelques jours du congrès des retrouvailles ?
William Jameux : Comme vous pouvez l’imaginer, c’est une édition très particulière pour nous. Nous sortons d’une année et demie durant laquelle notre secteur d’activité a été particulièrement impacté par la crise sanitaire. Dix-huit mois que nous avons mis à profit pour proposer une nouvelle copie de notre événement. Concrètement, l’édition 2021 se présente sous un nouveau nom, une nouvelle marque. Elle se déroule dans un nouveau lieu, l’Orange Vélodrome, sous un nouveau format. C’est une mutation en profondeur que nous sommes ravis de livrer dans quelques jours à Marseille. Les entrepreneurs ont manqué d’événements, de rencontres, de formations. Ils se doivent d’être comblés. Nous nous intéressons également aux nouveaux entrepreneurs, de plus en plus nombreux, à la recherche de conseils et de réseau. 

Comment expliquez-vous cet engouement pour la création d’entreprise ?
Les chiffres de la création d’entreprise sont en forte hausse, de l’ordre de 35 à 40 % sur les huit premiers mois de l’année. Ce n’est pas rien. Les Français ont eu dix-huit mois pour réfléchir, se poser des questions sur leur avenir. Certains avaient des projets en tête et ont décidé de les réaliser. Le besoin de donner du sens à sa vie n’a jamais été aussi important pour bon nombre d’entre nous. La création d’entreprise est une belle façon de se réaliser. Cette année plus que jamais, les visiteurs arriveront sur notre congrès avec des envies, des questionnements précis. Ils seront plus exigeants et combatifs que d’ordinaire.

Comment avez-vous tenu compte de ce phénomène dans l’élaboration du programme 2021 ?
Cette édition est clairement dédiée à la relance économique de proximité, dans ce territoire qui bénéficie d’un réel rayonnement économique et d’une attractivité qui se renforce année après année. L’événement se déroule en présentiel mais aussi en distanciel. Avec le télétravail qui se généralise, de plus en plus de personnes envisagent de quitter Paris pour créer une entreprise ailleurs ou délocaliser sa structure. Le Sud attire, c’est une réalité. 

Parlez-nous de votre plateforme à distance qui permet aux visiteurs non présents de participer virtuellement au congrès ?
Les conférences vont pouvoir être suivies à distance ainsi qu’en streaming, mais notre nouvelle plateforme propose bien d’autres fonctionnalités. Le digital n’a pas que des défauts, loin de là ! Concrètement, tous les exposants sont sur notre plateforme. Les visiteurs éloignés pourront ainsi, à titre d’exemple, « rencontrer » un incubateur du territoire en « one to one ». Ils pourront également contacter les autres visiteurs inscrits.

Qui sera présent pour cette sixième édition ?
Il y aura sans doute moins de visiteurs puisque l’événement se déroule aussi à distance. Mais contrairement aux précédentes éditions, nous avons décidé de le tenir sur une seule journée qui sera donc particulièrement intense. Seront présents sous forme de stands nos grands partenaires comme la Métropole Aix-Marseille Provence, Bpifrance, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Ville de Marseille, mais aussi les grands acteurs du financement (réseau d’accompagnement, banques, accélérateurs…), les écoles, les institutions telles que la Chambre de commerce et d’industrie, la Chambre de métiers et de l’artisanat, l’UPE 13 ou la CPME 13.

Quelles sont les nouveautés liées à la crise ?
Notre ambition est d’accompagner les visiteurs dans leurs problématiques de développement, d’équipement, de digitalisation, de ressources humaines. En 2021, nous allons élargir ce spectre aux questions de trésorerie. D’autant plus qu’à Marseille plus qu’ailleurs, ce congrès attire les chefs d’entreprise. Pour rappel, notre cible se compose des porteurs de projet (les créateurs à moins de six mois du lancement de leur activité) et de ceux qui ont déjà créé leur structure. Nous allons aussi nous intéresser aux nouveaux dispositifs d’aides aux entreprises et à la reprise d’entreprise. Il n’y a jamais eu autant de sociétés à reprendre. Nous nous préoccuperons également du sujet de la relocalisation. Enfin, nous sommes fiers de proposer une conférence sur l’entrepreneur responsable. La crise et l’état de la planète nous amènent à une prise de conscience collective des enjeux environnementaux et sociaux. Le chef d’entreprise n’échappe pas à cette tendance et doit intégrer de plus en plus ces aspects dans ses décisions quotidiennes.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?