Fermer la publicité

Trois questions à Morvan Barbaroux « Un outil comme l'accélérateur/incubateur Adrénaline n'existait pas sur le territoire »

le - - Economie

« Un outil comme l'accélérateur/incubateur Adrénaline n'existait pas sur le territoire »
J.-C. Barla - Morvan Barbaroux dirige l'incubateur/accélérateur Adrénaline Arles International.

L'incubateur/accélérateur Adrénaline Arles International de la CCI du Pays d'Arles est opérationnel depuis octobre 2019. Dirigée par Morvan Barbaroux, la structure qui se veut ouverte à tous, entrepreneurs débutants comme entreprises confirmées, et flexible comble une offre jusqu'alors inexistante sur ce territoire.

Les Nouvelles Publications : Que veut apporter l'incubateur sur le pays d'Arles ?
Morvan Barbaroux :
L'initiative est née notamment d'une volonté du vice-président de la CCI du Pays d'Arles, Nicolas Sauvan-Magnet, délégué à l'e-sport, de proposer une structure d'amorçage, de développement et d'accélération de projets innovants, en particulier dans l'e-sport, sur lequel la CCI s'est beaucoup investie, et la e-santé. Mais ces thématiques ne sont pas exclusives, d'autres secteurs sont concernés car un tel outil d'accompagnement n'existait pas sur le territoire.
Lors du lancement d'Adrénaline Arles International, en octobre dernier, l'appel à projets initié ciblait d'ailleurs l'e-sport, la santé et e-santé mais aussi la logistique, la foodtech, le tourisme, le patrimoine et la culture. Sept porteurs de projets ont pris part aux pitchs et cinq ont été sélectionnés pour un mentorat. L'accompagnement peut s'opérer à distance mais la CCI du Pays d'Arles propose quatre bureaux et une salle de réunion pour accueillir les porteurs de projets. La flexibilité est un axe clé de cet incubateur.

Quelles sont les modalités de l'accompagnement ?
Elles s'adaptent à chaque type de projet. Nous répondons à ceux qui ont une simple idée et veulent valider s'il y a matière et marché pour un éventuel projet d'entreprise, mais nous pouvons aussi conseiller des sociétés déjà constituées qui ont besoin de préciser et conforter leurs perspectives de croissance. Un porteur de projet ne peut pas exercer indéfiniment son activité sans dégager des moyens de se rémunérer. La CCI insiste beaucoup sur la mise en réseau, les échanges avec d'autres entrepreneurs pour leur ouvrir des portes, en complément de notre support technique, juridique, financier pour impacter directement leur business. Nous avons d'ailleurs décidé d'accueillir les projets au fil de l'eau, sans s'obliger à passer par une procédure d'appel à projets, même si nous réfléchissons à en initier un deuxième avant l'été. Deux projets, pour l'heure confidentiels, devraient ainsi nous rejoindre bientôt.
Nous pouvons accompagner aussi des projets hors du pays d'Arles mais qui ont vocation à s'y installer parce qu'ils peuvent trouver un terreau favorable à leur expansion. C'est le cas, par exemple, pour Gigascope, née en Picardie, dont la solution technologique de photo en milliards de pixels pour une meilleure connaissance du patrimoine pourrait intéresser plusieurs lieux ici. La Butineuse, basée à « La Ruche 20 » à Paris, a déjà décroché des marchés et contacts localement.

Comment travaillez-vous avec l'écosystème existant ?
La CCI joue évidemment un rôle-pivot pour détecter les interlocuteurs les plus appropriés. Mais nous entretenons aussi nos relations avec des acteurs locaux comme le pôle Culture et Patrimoine, la French Tech... Adrénaline s'appuie également sur son propre réseau d'experts marketing, communication, finance, juridique à Paris où je partage mon temps puisque l'incubateur-accélérateur a émergé dans la capitale.
Nous restons ouverts à d'autres professionnels qui souhaiteraient entrer dans la boucle. L'objectif est d'en associer un maximum du pays d'Arles afin qu'au fur et à mesure, les incubés trouvent non seulement les moyens de leur développement mais participent à la valorisation de la structure auprès d'autres.




J.-C. Barla
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer