AccueilEconomieDu Mexique à la France, BiomiTech implante ses arbres dépolluants

Du Mexique à la France, BiomiTech implante ses arbres dépolluants

Récemment implantée au sein de la pépinière d’entreprises Cleantech, sur le technopôle de l’Arbois, en périphérie d'Aix-en-Provence, la société BiomiTech développe des solutions pour réduire la pollution de l’air.
Le BioUrban, permet d’absorber la pollution générée par l’homme et de la transformer en oxygène grâce à des microalgues et à la technique de la photosynthèse.
D.R. - Le BioUrban, permet d’absorber la pollution générée par l’homme et de la transformer en oxygène grâce à des microalgues et à la technique de la photosynthèse.

Economie Publié le ,

Implantée depuis septembre 2022 sur le site du Technopôle de l’Environnement Arbois-Méditerranée près d'Aix-en-Provence, BiomiTech, nom qui s’inspire du biomimétisme et de la technologie, a été créée afin de constituer un pôle recherche et développement dans le domaine du traitement de l’air grâce aux microalgues. « Nous créons de la biomasse et de l’oxygène afin de dépolluer et de décarboner grâce à des microalgues. Nous faisons passer l’air extérieur dans des tubes, des bioréacteurs, qui dépolluent et récupèrent tout le CO2 grâce à la photosynthèse qui crée de l'oxygène. Le principe est simple, mais complexe à mettre en place », explique Franck Schenaerts, associé et PDG de la structure Biomechatronics (nom de la holding) France. Ce qui signifie que BiomiTech reproduit, via son BioUrban, à une plus grande échelle, ce que fait la nature, notamment les arbres. « Nous utilisons la bioréaction, c’est-à-dire la décomposition des molécules grâce à des microalgues spécifiques, pour traiter la dépollution. Certaines ont une appétence pour le CO2, d’autres pour le soufre ou d'autres polluants. Depuis cinq ans, avec mon associé Mexicain, Carlos Monroy Sampieri, qui est biologiste, nous avons déposé des brevets. Notre premier produit en France sortira en début d’année 2023 », précise le PDG.

Le Piana, premier ferry zéro particule de La Méridionale

Une expérimentation régionale dans une zone en tension et polluée

Un produit qui sera testé en France avec une capacité de 3 000 à 10 000 m3 par heure. Où ? Si le lieu n’est pas encore entériné, ce sera dans une zone en tension et polluée, c’est-à-dire un port, un quartier à forte circulation, une zone proche d’une autoroute, d’une ville, etc. Si l’option d’une industrie pourrait être opportune, elle n’est pas envisagée dans un premier temps. « Dans une industrie, il faut traiter d’une tonne à 25 tonnes par heure. C’est donc un facteur d’échelle. Nous avons développé un prototype pour l’industrie et nous sommes en cours de développement d’un pilote. Et notre business model sera différent puisque nous allons chercher à traiter le polluant à la source et en grande quantité et créer de la biomasse. C’est un peu comme si on multipliait le nombre de feuilles sur un arbre ou si on le faisait grossir très rapidement », explique le dirigeant. Pour l’instant, l’expérimentation consiste à transformer cette biomasse en bio-hydrogène vert grâce aux microalgues. Lorsqu’elles sont mortes, on les transforme en biométhane. Le but étant de produire du gaz ou de l’électricité.

L'Arbois, un terrain de jeu favorable

Créée au Mexique, il y a cinq ans, BiomiTech est désormais une société de droit français, soutenue par la BPI, dont le siège social est au Technopôle de l’Arbois. Le choix du site n’est pas anodin. « Nous l’avons choisi pour utiliser les infrastructures et connaissances universitaires afin de développer nos produits avec les sachants. Et ici, nous profitons d’un terrain de jeu qui nous est favorable pour faire de la recherche et du développement », confie Franck Schenaerts, mettant l’accent sur la pollution qui règne, entre autres, sur le territoire de l’Étang-de-Berre à Marseille.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 février 2023

Journal du03 février 2023

Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?