AccueilEconomie« La Place des Canailles, lieu hybride et éphémère, va créer 40 emplois à Marseille »

« La Place des Canailles, lieu hybride et éphémère, va créer 40 emplois à Marseille »

Voilà une nouvelle qui fait du bien : les Docks Village vont accueillir, à Marseille, début juin, un nouveau concept éphémère d'animations, mixant restauration et événementiel. Sa directrice de communication, Alice Moreau, nous en dit plus sur cette future Place des canailles.
« La Place des Canailles, lieu hybride et éphémère, va créer 40 emplois à Marseille »
Studio S3D - La Grand place, aux Docks Village, accueillera le coeur du concept de la Place des canailles dès le mois de juin.

Economie Publié le , par

Les Nouvelles Publications : Quel est le concept de La Place des canailles ?
Alice Moreau :
Il s'agit d'un lieu hybride et éphémère - entre six et huit mois d'implantation sur site -, qui a pour ambition de réunir des halles gourmandes et des espaces de création, de culture et de restauration. Aux Docks Village, où nous nous installons de début juin jusqu'à la fin de l'année 2021, La Place des canailles occupera 1 200 m2.

Quelle en sera la mise en œuvre aux Docks ?
La Grande place accueillera la halle, avec ses six stands de vente à emporter [plats entre 12 et 15 €, NDLR] et notamment des menus imaginés par un chef étoilé de la région, plus une terrasse où s'installer. Il y aura également trois cellules distinctes. L'une dite « créative », avec sa boutique de créateurs, son espace enfant, ses animations adultes autour du bien-être. Une autre « loisirs » qui proposera un bar festif, orienté cocktail, des « jeux de foire » et une scène ouverte, qui accueillera aussi bien des concerts, que des conférences ou du stand-up. Et enfin, la troisième cellule « afterwork » sera un bar à vin, associé à un espace d'exposition.

Quelle sera la prochaine ville à accueillir ce concept début 2022 ?
Nous y travaillons dès maintenant et les deux prochaines villes à nous accueillir seront sans doute métropolitaines, en tous cas, départementales.

L'implantation est-elle prévue uniquement en centre commercial ?
Pas du tout, justement. Tout notre mobilier est modulable. Nous visons aussi bien le cœur de ville, que des lieux ouverts comme un jardin public. Tout est possible.

Le projet va créer 40 emplois à Marseille. Quels sont les profils visés ?
Compte tenu des plages horaires d'ouverture du centre, sept jours sur sept, nous avons un grand besoin de personnel. Mais pas forcément en CDD, puisque nos prochaines implantations seront ici. Nous aurons surtout des besoins en restauration, sans pour autant rechercher des profils avec une grande expérience du terrain. Nous préférons cibler des personnalités et des potentiels, ou en tous cas, nous n'allons pas écarter de bons profils qui souhaitent découvrir cet univers. Nous envisageons d'ailleurs de mettre en place des formations.

Où pourra-t-on suivre le recrutement ?
Il va débuter courant mars. Nous allons beaucoup communiquer sur la page LinkedIn de la Place des canailles. On peut aussi nous écrire via notre site.

Quel est votre plan B si en juin nous sommes toujours sous la mesure d'un couvre-feu, voire d'un nouveau confinement ?
Nous sommes plutôt confiants et dans une posture optimiste, mais nous saurons nous adapter aux circonstances… L'installation sur site se fera au dernier moment, courant mai. Nous avons le temps de voir venir et travaillons pour l'instant à monter notre équipe et à préparer la suite pour 2022.

Alice Moreau est une amie de longue date du créateur de La Place des canailles, Anouare Boularouha. « J'ai suivi de loin sa mise en œuvre durant plus de deux ans. A la fin de l'année dernière, alors que son besoin d'avoir un profil marketing et communication s'est imposé à lui, nous nous sommes dits que l'on pourrait travailler ensemble », raconte l'ex-responsable marketing du Printemps Terrasses du port et La Valentine.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?