AccueilEconomie« Créons de l'espoir avec « Sauve ton resto ! » »

« Créons de l'espoir avec « Sauve ton resto ! » »

Le Département des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille Provence et Provence Tourisme ont monté en quelques jours le dispositif « Sauve ton resto ! » pour rappeler qu'en cette période de fêtes, les restaurateurs ont plus que jamais besoin de nous… avec à la clé des menus à gagner.
« Créons de l'espoir avec « Sauve ton resto ! » »
A. Zilbermann - Martine Vassal, présidente du Département et de la Métropole et Danielle Milon, présidente de Provence Tourisme ont convié l'Umih et des restaurateurs à leur conférence de presse de lancement de « Sauve ton resto ! ».

Economie Publié le ,

Sur Provence Tourisme, le site de promotion du département, une bannière noire vous accueille avec écrit, en lettres capitales, « Sauve ton resto ! ». A partir du 4 décembre, date du lancement de l'opération, le site entend être « le relais privilégié des initiatives de ventes à emporter, d'installations de food truck ou de lieux de distributions éphémères des restaurateurs », détaille Provence Tourisme. Déjà plus de 800 établissements y sont recensés. Un grand jeu concours débute ce samedi, jusqu'au 20 janvier, pour faire gagner 100 repas à emporter par semaine, d'une valeur de 30 €. « Créons de l'espoir chez nos restaurateurs avec « Sauve ton resto ! » et oublions le traditionnel chapon pour Noël, au profit de menus concoctés par nos chefs », espère Martine Vassal, présidente du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille Provence.

Du 15 décembre au 6 janvier, les internautes pourront aussi tenter leur chance pour remporter un menu de chef à domicile pour deux personnes. Et dès ce week-end, un bus aux couleurs de l'opération sillonnera les villes des Bouches-du-Rhône pour mettre en avant le travail des chefs, avec de la vente sur place. Première étape prévue dès demain à Aix-en-Provence, avant Salon-de-Provence dimanche.

Un espoir d'ouverture anticipée ?

Bernard Marty et Frédéric Jeanjean, respectivement président et secrétaire général de l'Umih 13, étaient présents lors de cette conférence de presse de lancement. Ils ont rappelé que « le gouvernement réfléchi encore à une date d'ouverture officielle et va peut-être nous donner une bonne nouvelle la semaine prochaine. Nous gardons espoir car la profession est sinistrée. Nous sommes sur le Vieux-Port pour cette conférence de presse et, autour de nous, déjà sept établissements sont en dépôt de bilan. » Un optimisme que ne partage pas la jeune cheffe Coline Faulquier, du restaurant Signature, résignée à « ne pas ouvrir pour les fêtes », mais qui rappelle combien « la profession reste soudée et qu'il n'y a pas de grands ou petits restaurateurs ».

Depuis le début de la crise, les cafetiers et restaurateurs ont bénéficié d'une exonération de plus d'un demi-million d'euros sur la redevance d'occupation du domaine public, sur le pourtour du Vieux-Port ainsi que sur le front de mer de La Ciotat. Une délibération sera soumise au conseil métropolitain le 17 décembre prochain, afin de la reconduire sur l'ensemble du premier trimestre 2021.

Le Département estime à 2 400 le nombre de restaurants dits « traditionnels » sur le territoire, ce qui représente quelque 15 000 emplois. La restauration rapide comptabilise, quant à elle, 11 500 emplois pour 1 700 points de vente. Enfin, les bars recensés sont au nombre de 750 et font vivre 3 000 salariés.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?