Fermer la publicité

Voyage dans l'univers du savon

le 05 juillet 2017 - Caroline DUPUY - Artisanat

Voyage dans l'univers du savon
D.R. - La composition de base du savon de Marseille reste inchangée depuis plus d'un siècle.

Depuis plus de cent ans, les machines, les gestes et la composition de base du savon de Marseille restent inchangés, afin de proposer un savon de qualité et de grande renommée. La Savonnerie marseillaise de la Licorne propose un musée pour en savoir un peu plus sur cet objet de convoitise.

Serge Bruna, maître savonnier, président de la Savonnerie marseillaise de la Licorne, est intarissable sur le sujet. Sur le savon, il connaît tout : sa composition, ses méthodes de fabrication, son histoire (heure de gloire, déclin, renouveau), ses usages, ses senteurs… Depuis un an, il propose aux curieux, passionnés du savon de Marseille, d’en savoir un peu plus sur le sujet via la visite du Musée du savon (quai de Rive-Neuve à Marseille). L’occasion de découvrir d’anciennes machines servant à la fabrication du savon de Marseille, dont une boudineuse datant de la fin du XIXe siècle. A noter aussi de vieux exemplaires de savons en cube et des affiches publicitaires d’une autre époque. Le tout situé dans le mythique arsenal des galères construit sous Louis XIV. Vous pouvez même y fabriquer votre savon et le personnaliser. « Le tampon "je t’aime" est très prisé, tout comme celui avec un smiley et des cœurs ! », précise Serge Bruna.

Jamais à court d’idées, le maître savonnier s’adresse à tous les publics y compris les groupes. Il propose ainsi depuis peu un parcours découverte particulièrement adapté aux scolaires. Dernière « attraction » créée ? La table des senteurs sur laquelle est disposée une quinzaine de savons de Marseille. Charge aux visiteurs de découvrir le parfum de chaque exemplaire : lavande, miel, verveine, citron…

Sardines, ballons, cubes

L’originalité de cette savonnerie se retrouve également dans les formes et le packaging des savons. A chacun son objet : la sardine de Marseille, le ballon de foot de Marseille, le coffret de trois savons de bain (olive, lavande et miel), le savon « à l’ancienne » dans une boîte en fer rectangulaire. Dans tous les cas, l’odeur bien caractéristique du savon de Marseille authentique est bien là. Et quand on lui parle de concurrence et de copie illicite, Serge Bruna préfère « parler des bons produits plutôt que des faux savons qui ne méritent pas notre attention ».

Pour ceux qui n’ont pas la chance de se rendre dans l’une des trois boutiques marseillaises de la marque ou dans la fabrique (cours Julien), la savonnerie dispose désormais d’un site marchand pour les petits et les grands.

Retrouvez chaque semaine sur le site internet et dans les pages des Nouvelles Publications nos portraits d'artisans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).​



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide