Fermer la publicité

Oxatis met les petits web dans les grands

le 07 août 2017 - Jean-Christophe BARLA - Entreprendre

Oxatis met les petits web dans les grands
J.-C. Barla - Immanquable depuis le viaduc du Littoral, le site d'Oxatis est réaménagé de l'intérieur pour gagner de nouveaux espaces.

Après sa levée de fonds en 2016, la société marseillaise spécialiste du e-commerce renforce son effectif et étend sa gamme de fonctionnalités pour préserver sa croissance à deux chiffres.

« Aujourd’hui, un commerce ou une entreprise qui sait s’y prendre peut générer plus de chiffre d’affaires sur le web que sur un site physique. Nous lui fournissons les outils pour conquérir des clients efficacement et mieux travailler » explique Marc Schillaci, président d’Oxatis. Conceptrice de solutions de e-commerce, l’entreprise s’est dotée d’une plate-forme à Marseille qui surplombe le viaduc de l’autoroute du Littoral. Des locaux qu’elle agrandit : « En 2016, nous sommes passés de 700 à 1 400 m2. Nous doublons la superficie en réalisant notamment un auditorium de 250 places pour mieux communiquer avec nos équipes. En fin d’année, nous compterons 200 collaborateurs. Ces extensions nous donneront assez de place pour en abriter 300 à terme » assure le dirigeant. Marc Schillaci table sur une forte croissance : « En 2016, nous avons atteint 7,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Nous visons 11 millions d’euros cette année. La machine tourne à fond mais n’est pas en surrégime. »

Recrutements en cours

Oxatis intervient pour 10 000 sociétés de tous secteurs et tailles. Leur chiffre d’affaires digital varie de 10 000 euros à plus de 12 millions d’euros.

« Nous essayons d’apporter aux TPE-PME les outils que maîtrisent les géants pour que leurs clients effectuent leurs achats aussi confortablement que sur Amazon. A Toulouse, par exemple, nous avons accompagné la boucherie familiale Maison Lascours. Son chiffre d’affaires e-commerce dépasse maintenant celui de son plus important point de vente physique. »

Oxatis conçoit ses solutions avec un effectif composé pour 20 % d’ingénieurs, 40 % de spécialistes du service client et 40 % en marketing et vente. « La moyenne d’âge avoisine 31 ans et nous comptons 13 nationalités. Travailler chez Oxatis accélère le gain d’expérience et la prise de responsabilités. A titre d’illustration, nous réalisons 1 300 chartes graphiques par an. 20 % de nos embauches concernent la R&D, 40 % les fonctions commerciales et 40 % les services support. » Pour commercialiser ses produits, l’entreprise s’appuie également sur un réseau de revendeurs de solutions informatiques professionnelles, comme Sage, EBP, SAP ou Ciel, mais aussi sur des banques telles le groupe Crédit du Nord (dont la Société marseillaise de crédit), le Crédit agricole…

Grandir à l’export

Pour Marc Schillaci, trois éléments clés fondent la réussite de ses clients sur le web : assurer la pérennité de leur outil, leur fournir un accompagnement personnalisé et définir la stratégie la plus pertinente par rapport à leur métier. « Hier, la ménagère de moins de 50 ans constituait la cible prioritaire en marketing. Aujourd’hui, la rentabilité découle d’une segmentation pointue de son marché. Nos solutions intègrent plus de 400 fonctionnalités constamment enrichies. »

Oxatis a récemment ajouté une technologie automatisée de relance de panier oublié. En quelques semaines, elle a entraîné une hausse de 10 % de la concrétisation des achats. « Chaque mois, nous analysons les données qui remontent de nos clients pour poursuivre les améliorations. Notre modèle économique ne repose pas sur la perception d’une commission sur les ventes mais sur la taille du magasin, c’est-à-dire le nombre de produits en catalogue, le nombre de visiteurs mensuels… » La levée de 5 millions d'euros opérée en 2016 soutiendra l’'expansion en France et de plus en plus à l’export. « C’est 25% entre Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne… Nous pouvons progresser et nous déployer sur de nouveaux pays. »





Du même sujet


Les Nouvelles Publications

Hebdomadaire d’informations économiques et juridiques

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Les Nouvelles Publications› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide