Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Michela Frattini, directrice du Village des marques de Miramas : "Nous avons dépassé nos objectifs"

le - - Entreprendre

Michela Frattini, directrice du Village des marques de Miramas : "Nous avons dépassé nos objectifs"
D.R. - La directrice du Village des marques de Miramas, se félicite des très bons chiffres de fréquentation du site.

A quelques heures de l'inauguration de la nouvelle exposition du Village des marques de Miramas, nous avons demandé à sa directrice, Michela Frattini, de revenir sur ces six premiers mois d'exercice. Elle nous apprend également l'arrivée prochaine de Printemps, dans une boutique de 750 m2…

Les Nouvelles Publications : Avez-vous atteint vos objectifs depuis l'ouverture en avril dernier ?
Michela Frattini : Nous les avons même dépassés ! Nous visions le million de visiteurs, nous en avons eu 1,2 M. Nous pensions avoir 80 % de taux de remplissage boutique, nous en avons 85 %, les marqueurs sont au vert !

Comment choisissez-vous les nouvelles enseignes à venir ?
Nous piochons dans notre catalogue international McArthurGlen, mais nous restons aussi à l'écoute des marques régionales et celles encore méconnues sur le territoire français. Je pense par exemple à Not Shy, une marque parisienne qui a ouvert chez nous son premier outlet, ou à l'espagnole By Lola, qui a ouvert chez nous également sa première boutique du genre.

Avez-vous des noms à nous donner côté ouverture dans les prochaines semaines ?
Nous sommes encore en signature avec certaines, mais je peux d'ores et déjà vous annoncer que d'ici la fin du mois de novembre, une boutique Printemps de 750 m2 va ouvrir. Nos clients y trouveront bien sûr sa marque éponyme [20 %, NDLR] mais surtout, ses sélections de marque haut de gamme.

Printemps sera donc un nouveau moteur d'attractivité. Pour l'instant, qui sont les poids lourds du Village ?
Je ne vous surprendrais pas en vous disant que des enseignes telles que Nike, Polo Ralph Lauren, Hugo Boss ou encore Michael Kors font partie des boutiques très attractives. Mais nous avons imaginé le centre comme un vivier de marques internationales qui permettent de découvrir des griffes en devenir. Je pense par exemple à la boutique de Créateurs du Sud, conçue en collaboration avec la MMMM*. Des marques locales fortes comme Le Temps des cerises ou Kaporal font aussi partie des fers de lances du site.

Que préparez-vous comme animations pour les fêtes de fin d'année ?
Nous allons mettre en place notre scénographie dès le 11 novembre. Il y aura bien sûr des animations dédiées aux enfants. Nous nous préparons depuis des semaines à ce grand rendez-vous. Ce sera aussi l'occasion de découvrir notre nouvelle exposition autour du photographe français Michel Haddi. C'est la première fois qu'il expose en France mais tout le monde connaît, sans le savoir, ses photos iconiques de Kate Moss ou David Bowie.

Après Rodin et Michel Haddi, la barre est haute pour la prochaine exposition. Comment les choisissez-vous ?
Pour l'instant, nous fonctionnons en termes d'opportunité. Nous ne sommes pas des spécialistes de l'exposition ! Mais nous avons réussi à monter en un mois l'exposition Rodin. Elle a attiré 20 000 visiteurs, ce qui nous permet de faire jeu égal avec nos grands musées régionaux. Cette exposition de Michel Haddi se terminera en février prochain. Nous verrons par la suite. Pourquoi pas une collaboration avec un musée du territoire…

Pour l'instant, vous ouvrez seulement 12 dimanches par an. Une demande d'ouverture 7j/7 est-elle en cours ?
Tout à fait ! Nous ne pouvions pas la demander avant l'ouverture. Il faut pour cela justifier d'une réelle attractivité. Je suis donc confiante. Il existe une réelle volonté de faire du Village des marques de Miramas une « destination tourisme ». Ce n'est pas le cas du centre de Roubaix ou Troyes, mais ici, nous avons la chance de faire partie de la marque Provence. C'est désormais au ministère de l'Economie de trancher.

Justement, la commune ne dispose d'aucun hôtel. Avant l'ouverture, la municipalité avait fait part de sa volonté de favoriser la création d'hébergements. Est-ce une réalité ?
Tout à fait. Mais forcément, cet aménagement du territoire prend du temps. Nous travaillons pour l'instant à créer cette image de « destination tourisme ». La suite des investissements et aménagements ne pourra que soutenir notre démarche…

* Maison méditerranéenne des métiers de la mode.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide