Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Les entrepreneurs veulent garder la maîtrise des outils stratégiques du territoire

le - - Organisations

Les entrepreneurs veulent garder la maîtrise des outils stratégiques du territoire
F. Delmonte - Autour du preésident de l'UPE 13, les représentants de fédérations professionnelles du 13

La gouvernance de l'aéroport Marseille Provence et du port de Marseille Fos doivent revenir aux acteurs locaux. C'est ce que préconise l'UPE 13 dans le cadre de sa campagne « un 13 puissance 4 » pour la présidentielle et les législatives.

Avec deux propositions « choc », l’Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE 13) entend faire parler d’elle lors des derniers jours de la campagne de l'élection présidentielle et surtout pendant les législatives. « Nous allons interpeller les candidats lors d’un road-show de l’UPE 13 sur le territoire », confirme Johan Bencivenga, le patron des entrepreneurs des Bouches-du-Rhône.

L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse, organisée ce vendredi 7 avril. Cette campagne fait suite à une consultation de 200 chefs d’entreprises, conduite par Sébastien Didier, le vice-président de l’UPE 13. Deux propositions fortes se détachent.

« La gouvernance des deux outils stratégiques pour notre territoire que sont le port et l’aéroport doit revenir aux acteurs locaux » avancent Johan Bencivenga et Sébastien Didier.

Privatisation du port

Si pour l’aéroport, les acteurs économiques (UPE 13 et Chambre de commerce et d'industrie Marseille Provence notamment) se sont déjà positionnés dans le cadre de la future privatisation, pour le port les choses s’annoncent plus complexes.

« Nous demandons qu’une procédure de privatisation du port soit entamée, à l'image de ce que va faire l'Etat avec l'aéroport », propose Sébastien Didier. L’idée forte est de « faire tomber les barrières ». « Il est indispensable que la destinée du port soit prise en charge par des acteurs locaux. Nous demandons la rétrocession des bassins Est et Ouest », lance Johan Bencivenga. Et Sébastien Didier d’évoquer l’avenir du J1, qui avec sa situation exceptionnelle doit « être un phare pour l’économie de la métropole ».

A l’occasion de cette conférence de presse, les dirigeants de l’UPE 13 ont également présenté quatre axes forts, avec des actions pour « faire des entrepreneurs des acteurs du territoire ». Ils ont aussi donné la parole aux dirigeants d’autres fédérations professionnelles : les banques, l’industrie ou le commerce, notamment.

Nous reviendrons en détail sur leurs propositions dans le numéro 9943 des Nouvelles Publications (parution le 14/04/2017). 




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide