Fermer la publicité

Le mercato judiciaire défavorable au TGI de Marseille

le 06 septembre 2017 - Frédéric DELMONTE - Actualité juridique

Le mercato judiciaire défavorable au TGI de Marseille
G. Majolet - La cérémonie d'installation des magistrats du TGI de Marseille

Si 15 magistrats font leur rentrée au TGI de Marseille, pour un total de 70 mouvements internes, l'institution judiciaire reste déficitaire.

Les nouveaux magistrats du Tribunal de Grande Instance de Marseille ont fait leur rentrée le 6 septembre, en présence de d’Isabelle Gorce, la présidente du TGI et de Xavier Tarabeux, le procureur de la République de Marseille, ainsi que d’ Olivier-Pierre de Mazières, le nouveau préfet de police. Une audience solennelle où ces 15 magistrats ont été symboliquement installés.
Pour la justice marseillaise, il ne s’agit pas d’une bonne année : « le tribunal sort de ce qu'on appelle communément, et de façon un peu excessive, le « mercato » judiciaire plus en difficulté que les années précédentes » a commenté Isabelle Gorce. Et Madame la présidente d’expliquer  que « les vacances d'emplois de magistrats au niveau national, qui représentent au total l'équivalent de la cour d'appel d'Aix en Provence, pèsent lourdement sur l'ensemble des juridictions ».

Une situation qui pèse

« Cela faisait des années que la juridiction de Marseille n'avait pas connu un tel niveau de vacances d'emplois. Cette situation ne pèse pas seulement sur son activité pénale qui fait les titres de la presse. Elle pèse aussi et peut être plus fortement encore sur son activité civile, que ce soit dans le domaine de la protection de l'enfance ou pour le jugement de certaines affaires civiles de droit commun ».
La présidente a salué le soutien de la cour d'appel et des magistrats placés, sans qui « la juridiction ne pourrait plus remplir ses missions convenablement, principalement
au tribunal pour enfants
».

Le procureur (debout à gauche) a rappelé sa volonté de lutter contre les trafics de stupéfiants. (Photo G. Majolet.)

Au parquet la lutte contre les trafics de stupéfiants

De son côté Xavier Tarabeux a souhaité la bienvenue aux quatre nouveaux magistrats du parquet, ce qui porte son effectif à 39 sur 41, « même avec le concours de deux magistrats placés pour combler deux postes non pourvus ». Le procureur a rappelé sa volonté de lutter contre les trafics de stupéfiants, avec « une politique mieux ajustée » et « un pilotage renforcé avec la police ».

La liste des nouveaux magistrats

  • Madame Evelyne Kitanoff, première vice-présidente
  • Monsieur Thierry Azema, premier vice-président adjoint
  • Madame Karine Roussy-Sabourin, vice-présidente
  • Madame Anne-Valérie Lablanche, vice-présidente
  • Madame Françoise Balesi, vice-présidente chargée des fonctions de juge des libertés et de la détention
  • Madame Marie-Claude Frayssinet, vice-présidente chargée des fonctions de juge des libertés et de la détention
  • Madame Clothilde Galy, vice-présidente chargée des fonctions de juge des libertés et de la détention
  • Madame Catherine Charbit, vice-présidente chargée des fonctions de juge des libertés et de la détention
  • Madame Aurélie Le Falc’her, vice-présidente chargée du service du Tribunal d’instance de Marseille
  • Monsieur Clément Semeriva, juge d’instruction
  • Monsieur Olivier Abram, juge chargé du service du Tribunal d’instance de Marseille
  • Madame Naïs Acquaviva, juge chargée du service du Tribunal d’instance de Marseille
  • Monsieur Nicolas Ruby, vice-procureur
  • Madame Laurie Leblond, vice-procureur
  • Madame Laëtitia Sole-Dileman, substitut




Les Nouvelles Publications

Hebdomadaire d’informations économiques et juridiques

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Les Nouvelles Publications› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide