Fermer la publicité

Le Medef Paca à l'offensive en cette année électorale

le - - Textos

Jean-Luc Monteil, le président du Medef Paca, a tenu une conférence de presse de début d'année pour présenter les axes de travail de l'organisation patronale régionale.

En cette année électorale, le Medef va faire parler de lui au niveau national, comme local. En Paca, Jean-Luc Monteil annonce que les patrons seront engagés et mobilisés pour faire entendre leur voix. « Notre fil rouge dans la région sera : que fais-tu pour aider ton pays cette année ? C'est-à-dire que nous ne devons pas attendre un homme providentiel, mais tous nous mobiliser. » Cet état d'esprit va se concrétiser par la création d'un think tank régional « pour retourner la table », déclare de façon imagée Jean-Luc Monteil qui veut en finir « avec les bonnes vieilles recettes qui ne font plus recette ».

Le patron des patrons de Paca entend faire bouger les lignes, mettre en avant les initiatives locales qui marchent, comme « l'opération Sésame Jeunes Talents lancée par l'APEC Paca-Corse », dont il est le premier parrain. Cette opération vise à aider de jeunes diplômés issus de quartiers défavorisés, via l'aide de parrains entrepreneurs. « Dans la région 3 500 jeunes diplômés sont dans cette situation », relève-t-il. Ce think tank sera complété par des débats et des rencontres. Le premier invité sera l'auteur et enseignant-chercheur François Garçon, pour débattre autour de la formation, un thème qui tient à coeur au président du Medef Paca. Cet événement devrait être organisé en mars. « La formation par alternance est la voix de l'excellence. Il y a des efforts à faire pour baisser le coût de l'alternance pour une entreprise », explique-t-il.

Bien entendu, le Medef Paca entend peser dans le débat politique à l'occasion de la campagne de l'élection présidentielle. Il le fera en portant l'initiative France 2020, lancée par Medef national il y a trois ans. « Il s’agit de porter une réflexion prospective sur la France à horizon 2020 et d’en dégager les grandes tendances permettant de renouer avec une dynamique de croissance », explique le mouvement patronal sur son site. « Nous avons un rôle pédagogique à jouer sur l'économie pendant cette campagne », développe Jean-Luc Monteil. Ce dernier entend casser l'image du patron voyou : « nous générons de la valeur, nous devons être encouragés et pas pointés du doigt ». Le Medef Paca va donc très vite refaire parler de lui.




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide