Fermer la publicité

Le Club de l'immobilier Marseille Provence vise l'Afrique

le 28 novembre 2016 - Alexandra Zilbermann - Professions - article lu 130 fois

Le Club de l'immobilier Marseille Provence vise l'Afrique
D.R. - Les intervenants de la soirée du Club Immobilier.

Le Club immobilier Marseille Provence (CIMP) a organisé mi-novembre sa première soirée dédiée à l'Afrique. Une première qui devrait devenir un nouveau rendez-vous récurrent du club.

« Marseille, porte de l’Afrique ». Le ton de la soirée était donné avec cette thématique porteuse de rapprochement. « Comme vous le savez, nous sommes un acteur de lobbying majeur sur le territoire, mais désormais aussi bien au-delà. Nous avons créé avant l’été une antenne du club dans l’océan Indien. Nous ne pouvions passer à côté de l’Afrique, car Marseille n’en est-elle pas sa plus proche voisine ? » souligne Fabrice Alimi, président du Club immobilier Marseille Provence (CIMP).

Cameroun, Sénagal ou Côte d'Ivoire

Le projet de cette soirée thématique a mis deux ans à mûrir, porté par Renaud Tarrazi et Antoine Vialet, deux passionnés du continent. Durant plus de deux heures, les témoins se sont donc succédé pour donner leurs conseils et faire leur retour d’expérience sur leur implantation, que ce soit au Cameroun, au Sénégal ou en Côte d’Ivoire.
Le Cipa, Cercle immobilier panafricain, était bien sûr invité, puisqu’il dispose d’une antenne marseillaise active. Ses missions ? Créer un réseau de professionnels sensibles aux problématiques immobilières en Afrique, fédérer des cercles de réflexions et se poser en plate-forme d’échanges et d’informations entre les deux continents. Le témoignage de Redman a été très remarqué. Redman est né il y a dix ans à Marseille, de la rencontre de Matthias Navarro, juriste, et de Nicolas Ponson, ingénieur. Leur idée ? Combiner l’asset management* et le développement immobilier, afin de « maximiser la création de valeur des projets » pour imaginer un nouveau métier autour de l’asset développement, ou le développement des atouts. La genèse du projet de la construction d’un campus universitaire à Dakar était tout simplement passionnante !

Membres du MIA's

Notons enfin que la majorité des intervenants fait partie des MIA’s, les Marseillais de l’immobilier en Afrique, une petite association marseillaise d’une dizaine de membres qui dispose d’antennes à Abidjan, Rabat, Dakar et Tunis. Les MIA’s regroupent des pros de l’immobilier et de la construction pour qui « les liens historiques que leur territoire entretient avec l’Afrique représentent une force et un attrait ». Ensemble, ils fédèrent leurs atouts et visent la même étoile africaine…

* Gestion d’actifs.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide